12.500 installations agricoles en 2012

12.500 installations agricoles en 2012
Ce sont les installations plus tardives, des plus de 40 ans, qui progressent le plus (DR)

En 2012, 12.500 exploitants agricoles (tous âges confondus) se sont installés, soit une baisse modérée de 0,8% par rapport à l’an passé, annonce la MSA. Depuis trois ans, le nombre d’installations en agriculture est stable, tiré cette année par l’installation des femmes de plus de 40 ans.

Les installations tardives progressent

Contrairement aux années précédentes, ce sont les installations plus tardives, des plus de 40 ans, qui progressent le plus (+ 1,7 % en 2012, après une diminution de 9% en 2011) pour atteindre  le chiffre de 4.400 agriculteurs. Au contraire, les plus jeunes s’installent moins puisque le nombre des 40 ans et moins (ceux qui sont éligibles au dispositif d’aides  à l’installation) est en baisse de - 2,1 % entre 2011 et 2012, soit 8.100 personnes. Cette croissance des plus de 40 ans est liée à l’augmentation des installations féminines hors transfert entre époux (+ 6,4 %). 

C’est en  Alsace, Basse-Normandie, dans la région Centre et dans les départements du Jura, et du Doubs, que le nombre d’installations d’exploitants agricoles progresse le plus  : +35,3% en Alsace, +10,8% en Basse-Normandie. Au contraire, la façade atlantique traditionnellement très dynamique en matière d’installations subit une diminution, à l’exception des départements de la Vendée (+ 12,4 %), de la Charente-Maritime (+ 1,3 %) et des Landes (stable).

Dans les Alpes-Maritimes, l’Yonne, l’Hérault, la Somme et la Meuse, le nombre d’installations agricoles s’est effondré : - 25% entre 2011 et 2012. Cette baisse est d’environ - 20% dans les départements du Lot et des Cotes d’Armor.

Si l'on regarde le nombre global de nouveaux installés, les départements de l'Ouest et du Nord de la France restent toutefois dans le peloton de tête, mais aussi la Marne, l'Aveyron, l'Aude et les Pyrénées-Atlantiques.

installation

Répartition départementale des nouvelles installations 2012 (Source MSA)

Source MSA

Sur le même sujet

Commentaires 2

@magies

C'est sur que l'Aveyron et les P-A sont connues pour être des régions céréalières...

magies153

cela va dégringoler encore les seules parcelles libres sont pris d'assauts par les gros céréaliers surtout dans le sud.

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier