128 Groupements d'intérêt économique et environnemental créés en un an

AFP

 128 Groupements d'intérêt économique et environnemental  créés en un an

Un an après leur création dans le cadre de la loi d'Avenir agricole, le cap des 128 GIEE a été franchi. Ils impliquent environ 2.300 agriculteurs répartis sur 1.500 exploitations

L'objectif est d'arriver à "200 GIEE d'ici la fin de l'année", a précisé le ministre Stéphane Le Foll, y voyant la preuve que sa loi "est en train de trouver du répondant sur le terrain". Les GIEE sont des collectifs d'agriculteurs qui bénéficient de majorations dans l'attribution des aides publiques lorsqu'ils mettent en place des projets agro-écologiques. Ils pratiquent une agriculture plus soucieuse de l'environnement.

Les 128 groupements représentent 200.000 hectares de terres agricoles, pour 2.300 agriculteurs répartis sur 1.500 exploitations. La France compte au total près de 29 millions d'hectares de surface agricole utile, pour quelque 600.000 agriculteurs. En moyenne, les GIEE regroupent une vingtaine d'agriculteurs. Leur taille peut varier de dix à plus de cent personnes.

 

L’Aquitaine : première région en nombre de GIEE

L'Aquitaine est la région qui compte le plus grand nombre (20), suivie par la Basse-Normandie (12), le Limousin et la Lorraine (10 chacun). La Bretagne passera bientôt de 7 à 22 GIEE. 60% des projets concernent l'élevage, dont beaucoup associant élevage et cultures. "Toutes les productions sont représentées", précise le ministère, y compris l'apiculture, l'arboriculture et les plantes aromatiques, à parfum ou médicinales.

Les projets visent notamment à diversifier les assolements en intégrant des légumineuses aux céréales traditionnelles, à améliorer la conservation des sols, à pratiquer l'agriculture biologique ou la méthanisation, ou encore à utiliser des alternatives aux antibiotiques et pesticides.

Un bon nombre de GIEE s'attachent à accroître l'autonomie en fourrage des élevages. Le sujet est crucial pour ce secteur en crise, très dépendant des importations de soja pour l'alimentation des bêtes.

 

Publié par AFP

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier