2014 : l'année la plus chaude en France depuis 1900

2014 : l'année la plus chaude en France depuis 1900

La température moyenne annuelle en 2014 sur la France a dépassé de 1,2 °C la normale, positionnant l'année au premier rang des années les plus chaudes depuis 1900.

Les événements climatiques de 2014

2014 : l'année la plus chaude en France depuis 1900

2014 a été marqué par plusieurs évènements remarquables  :

 •    Tempêtes à répétition en février sur le nord-ouest de la France
 •    Un début d'année très pluvieux accompagné d'inondations dans de nombreuses régions
 •    Sécheresse record dans le Nord-Est d'avril à juin
 •    Juillet-Août : cumul de précipitations record, faible ensoleillement et fraîcheur généralisée
 •    Un nombre record d'épisodes pluvieux intenses accompagnés d'inondations sur les régions méditerranéennes en 2014

Météo France le confirme : 2014 est  l'année la plus chaude depuis 1900, devant 2011 (+ 1.1 °C) et 2003 (+ 1.0 °C). L'année écoulée est également une année record chez nos voisins européens comme la Grande-Bretagne, la Belgique, l'Espagne et l'Allemagne où la température moyenne annuelle a dépassé la normale (1) de 1.4 °C.

Les températures exceptionnelles relevées en 2014 s'inscrivent dans la tendance observée au cours des dernières décennies : les quinze années les plus chaudes observées à ce jour en France depuis le début du XXe siècle l'ont toutes été au cours des vingt-cinq dernières années.

Un nombre de jours de gel très faible

L'année a été très douce sur l'ensemble des régions, sans période de fortes chaleurs mais avec un nombre de jours de gel très inférieur à la normale. Dans certaines stations, il n'avait jamais gelé aussi peu depuis le début des relevés.

Le thermomètre n'est ainsi descendu en dessous de 0°C que 2 jours à Paris (normale : 25 j de gel par an), 3 jours à Brest (normale : 16 j), 5 jours à Marignane (au lieu de 25 j), 12 jours à Lyon (50 j), 17 jours à Tarbes (41 j), 27 jours à Clermont-Ferrand (64 j) et 29 jours à Strasbourg (66 j).

Une pluviométrie supérieure de 10% à la normale

Les précipitations ont été excédentaires de plus de 20 % en Bretagne, dans le Poitou, sur l'ouest des Pyrénées ainsi que dans le quart sud-est. La pluviométrie annuelle a souvent atteint une fois et demie la normale (2) de l'Hérault à l'Ardèche et des Bouches-du-Rhône aux Alpes-Maritimes. En Ardèche, le record annuel de pluviométrie a été battu avec plus de 1900 mm cumulés sur l'année. À l'inverse, le sud de la Lorraine et le massif des Vosges ont connu un déficit proche de 20 %. En moyenne sur la France et sur l'année, la pluviométrie a été supérieure à la normale de plus de 10 %.
 
La durée d'ensoleillement annuelle a été proche de la normale sur la quasi-totalité du pays. Toutefois, les régions s'étendant de l'ouest de la Basse-Normandie au nord de la Bretagne ainsi que le sud des Pays de la Loire ont bénéficié d'un ensoleillement excédentaire de plus de 10 %.

15 années les + chaudes actu

Les 15 années les plus chaudes en France depuis 1900 (Meteo France)

 (1) moyenne de référence 1981-2010
 (2) moyenne de référence 1991-2010

 

Source Météo France

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires