2016: année record pour la progression des fermes bio en Bretagne

2016: année record pour la progression des fermes bio en Bretagne

L'année 2016 est d'ores et déjà une année record pour le bio en Bretagne, première région agricole française, avec 310 nouvelles fermes bio en seulement six mois, contre 230 pour toute l'année 2015, selon des chiffres fournis jeudi, par l'Observatoire de la production bio en Bretagne.

Alors que jusqu'à présent, cette croissance se nourrissait surtout de la création de fermes, au moment de l'installation, sur des petites structures avec peu d'investissements, en 2016, la donne a changé: contrairement aux années précédentes, les conversions ont supplanté les installations (trois-quarts d'installations en 2014 contre un tiers seulement en 2016). Près de la moitié de ces nouvelles exploitations biologiques sont des fermes laitières, précise l'Observatoire, qui dépend de la Fédération régionale des Agrobiologistes de Bretagne (FRAB). Cette explosion des conversions depuis janvier s'explique notamment par le contexte de crise du monde agricole: avec un prix deux fois plus élevé que le lait conventionnel, le lait bio est vu par de nombreux éleveurs comme une planche de salut.  

Fermes bio : 7,2% des fermes françaises

"Production laitière mise à part, le nombre de nouvelles fermes bio a progressé de 10% en 6 mois, contre 7% en 2015 et 2,5% en 2014", précise l'Observatoire, concluant que "le secteur bio est donc plus dynamique que jamais". Selon l'enquête menée par l'Observatoire de la production bio en Bretagne, "la bio attire par des prix plus rémunérateurs, mais c'est surtout l'arrêt des traitements chimiques qui motivent les producteurs à passer en bio". Au 30 juin 2006, 2.308 fermes étaient engagées en bio en Bretagne, soit 6,7% des exploitations. En France, les fermes bio représentent 7,2% des fermes françaises (31.880 fermes). La Bretagne a longtemps été à la traîne pour le bio en raison du mode de production intensif développé depuis plusieurs décennies, en particulier en matière d'élevages, dont le porc (56% de la production nationale) et la volaille.

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires