A Agen : Rapprocher bio et conventionnels

Le salon international du bio et de l'agri-durable (Siad), dont la première édition se déroule à Agen jusqu'à samedi, entend rapprocher producteurs bio et conventionnels pour développer une agriculture plus respectueuse de l'environnement.

La première édition du Siad réunit 250 exposants avec huit pays représentés.«Tout le monde a sa place. Opposer un système à un autre n'apporte rien. Rapprochez les deux systèmes, et les deux vont être gagnants», explique Yves Bertrand, organisateur du Siad. «Les méthodes du bio intéressent les conventionnels car on revient à des pratiques qu'on avait oubliées» alors que les agriculteurs bio ont besoin pour se développer des méthodes économiques des conventionnels, estime-t-il.

Le président (PS) de la région Aquitaine, Alain Rousset, lors de l'inauguration, a affiché son objectif de développer l'agriculture biologique dans la région. «Il faut qu'on augmente considérablement la mise en culture bio, qu'on forme des agriculteurs bio, il faut que la région accompagne ce mouvement, ce que l'on va faire», a-t-il déclaré.

Quelque 2% des surface agricoles de la région (pour 1.500 agriculteurs bio environ) sont labellisées «bio». L'objectif est de porter ce chiffre à 6% d'ici 2014, selon le Conseil régional.

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier