A Derval, les travaux du méthaniseur avancent !

Catherine Perrot

A Derval, les travaux du méthaniseur avancent !
20180119_P1220754.JPG - ©

La ferme expérimentale de Derval va mettre prochainement en service un méthaniseur d’une puissance de 450 KWe. Ce projet de territoire a mis longtemps à aboutir. Ses acteurs espèrent qu’il sera exemplaire. Regardez la vidéo ci-dessous.

Depuis la cérémonie officielle de la pose de la première pierre, en octobre dernier,  les travaux du méthaniseur de la ferme expérimentale de Derval ont bien avancé.  La stabilisation du terrain et le gros terrassement sont désormais terminés. La parcelle de prairie qui se situait juste devant le bâtiment principal de la ferme est désormais totalement empierrée ; les emplacements des préfosses, des digesteurs (2500 m3 en tout), de la lagune pour le stockage du digestat, sont matérialisés ; les premiers murs de bétons commencent à s’élever.

Chaleur pour la piscine et le lycée

Parallèlement, tout le long des trois kilomètres de route qui vont de la ferme expérimentale au bourg de Derval, le réseau de chaleur s’installe. Il servira à conduire la chaleur dégagée par le cogénérateur alimenté par le biogaz, jusqu’au lycée agricole Saint-Clair et au centre aquatique de Derval.
Pour les six actionnaires principaux de l’unité (cinq agriculteurs voisins et la ferme expérimentale appartenant à la chambre d’agriculture), cette année 2018 marque la fin d’une très longue attente et la concrétisation de leur engagement à fournir des fumiers et lisiers à hauteur de 10 000 tonnes par an.

La place de l'agriculture

Si certes, ils espèrent en dégager « une rentabilité », leur motivation principale ne se situe pas à ce niveau : pour eux, participer à ce projet de territoire transversal (qui associe acteurs agricoles, industriels, collectivités et un établissement scolaire), constitue une manière de prendre toute leur place dans le recyclage de la matière organique et la valorisation de la biomasse.
«Nous participons à la production d’une énergie verte », commentent-ils. «Mais pour nous, les retombées les plus importantes se situent surtout au niveau du digestat, utilisé à la place des fertilisants minéraux. Avec la méthanisation, il n’y a aucune perte d’azote pour nos effluents ; et le bilan carbone est bien meilleur que toute autre valorisation. Nous avons le sentiment de faire quelque chose pour la planète, d’avoir un rôle de défricheur, de produire et de valoriser des références. C’est important que nous nous fassions une place pérenne dans ce domaine ».
Pour en savoir plus sur la méthanisation, rendez-vous au salon Biogaz 2018 qui se tient les 7 et 8 février à Nantes La Beaujoire :   www.biogaz-europe.com

Source Agri44

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 1

DIGUE3942

la méthanisation : encore une nouvelle idée du politiquement correct, dans le but de survivre en produisant du lait ou de la viande au tarif actuel...

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier