A Strasbourg : Chasseurs et écologistes manifestent pour la biodiversité

Sept cent cinquante à 800 personnes, selon la préfecture, 2.000 selon les organisateurs, ont manifesté samedi à Strasbourg, pour défendre la biodiversité et en particulier le cerf des Vosges, à l'appel des fédérations de chasseurs mais aussi des écologistes d'Alsace nature.

La plupart d'entre eux étaient des chasseurs de Lorraine, d'Alsace et de Franche-Comté, mais quelques militants d'Alsace Nature se trouvaient aussi dans l'assistance, ce qui constituait « une première en France », selon Gérard Lang, président de la Fédération départementale des chasseurs du Bas-Rhin.

« La réduction des effectifs de cerfs, alliée au cloisonnement des populations par nos voies de communication, génère des petites populations et met ainsi en danger » le cerf, a déclaré Gérard Lang. « A ces facteurs s'ajoutent la perte de 1.000 hectares par an en Alsace qui sont soustraits à la faune », a-t-il ajouté.

Les chasseurs reprochent à l'Office national des forêts (ONF) de favoriser la sylviculture aux dépens des ongulés, et de leur imposer un quota de destruction des cerfs trop élevé, sous prétexte des dégâts dont ils seraient responsables.

« L'espèce cerf est menacée par la gestion dangereuse de l'ONF. Cet établissement ne peut continuer à exploiter l'habitat sans tenir compte de la biodiversité », a fustigé la député européenne Véronique Mathieu. Le député mosellan Pierre Lang et le conseiller général du Bas-Rhin Yves Letallec ont aussi pris la parole. Les ministres de l'Ecologie Nathalie Kosciusko-Morizet, de l'Agriculture Bruno Le Maire et des Collectivités territoriales Philippe Richert, invités, ne se sont en revanche pas déplacés.

Source AFP

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier