A Toulouse : Pro et anti-ours tentent de renouer le dialogue

SC

Une instance de dialogue entre pro et anti-ours, le Groupe pyrénéen ours, a été installée à Toulouse par la secrétaire d'État à l'Écologie, Nathalie Kosciusko-Morizet.

Nathalie Kosciusko-Morizet a tenté de créer un espace de dialogue entre pro et anti-ours via l'installation d'un groupe national ours,dont les 49 membres (élus, chasseurs, éleveurs, agriculteurs, bergers, professions du tourisme...) devaient se réunir jeudi à Toulouse. Malgré les tentatives de « décrispation » de la secrétaire d'État à l'Écologie, une grande partie des opposants au plantigrade ont décidé de boycotter cette première réunion.

«Nous voulons au préalable une réponse claire sur la position de l'État au sujet du massif des Pyrénées : veut-il en faire un zoo grandeur nature où la vie sociale et économique disparaît, ou bien le contraire», a expliqué Philippe Lacube, président de l'Addip* au milieu d'une cinquantaine d'éleveurs et d'élus installés devant la préfecture. Il dénonce la composition du Groupe, «qui ne comporte qu'un agriculteur et n'a aucune représentativité».

Trois zones dédiées aux ours

L'un des rapports du Groupe préconise la redéfinition de trois zones dédiées aux ours : «Il ne s'agirait pas de réserves, mais de zones préférentielles où l'on doit essayer de les fidéliser», explique-t-elle. «Nous nous opposerons à toutes les introductions qui pourraient être décidées», a prévenu, de son côté, Augustin Bonrepaux, président PS du conseil général d'Ariège.

En 2006, cinq ours slovènes ont été réintroduits (dont deux femelles, Palouma et Franska, tuées accidentellement depuis) dans les Pyrénées, provoquant la colère et des manifestations de nombreux élus locaux et éleveurs. La population d'ours dans les Pyrénées est estimée entre 8 et 20 individus, répartis sur l'Ariège, les Hautes-Pyrénées, la Haute-Garonne, l'Aude et le versant espagnol.

*Association pour le développement durable de l'identité pyrénéenne

Publié par SC

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires