ABC Agriculture et Agroalimentaire de Bretagne en Clair - Les Chiffres Edition 2014

Vincent Auvray

ABC Agriculture et Agroalimentaire de Bretagne en Clair - Les Chiffres Edition 2014

Le Réseau Economique Régional des Chambres d’agriculture de Bretagne publie tous les trimestres une analyse de la conjoncture des principales filières agricoles bretonnes.

Synthèse de la conjoncture du 3ème trimestre 2014 des filières agricoles bretonnes, ABC Conjoncture - 3ème trimestre 2014, s'inscrit en complément de la gamme des ABC du Réseau Economique Régional

  • ABC Les chiffres : condensé des données clés des filières agricoles et agroalimentaires bretonnes.
  • ABC Analyse et perspective : synthèse de l'année écoulée de l'économie agricole et agroalimentaire bretonne.

 

Dans cette synthèse du 3ème trimestre 2014, retrouvez les analyses détaillées :

 

  • En lait : les cotations françaises et mondiales de produits laitiers sont depuis fin septembre plus stables mais voisines des niveaux planchers de l’année 2012.
    Dans ce contexte, la production de lait en France et en Europe tarde à ralentir.
    Au troisième trimestre 2014, la collecte est encore en hausse, le prix du lait est au plus haut et le cheptel est conforté.
  • En viande bovine : l’augmentation du cheptel laitier depuis 2013 combinée à l’annonce d’un prix du lait en baisse début 2015, conduisent à une augmentation importante des réformes de vaches dans les troupeaux laitiers.
    Conséquence directe ou indirecte : les cotations de viande bovine chutent pour tous les types d’animaux.
  • En porc : alors que l’offre est sur une tendance haussière, le marché reste plombé par le manque de débouchés à l’export. Le prix payé au producteur poursuit sa plongée, bien que la demande intérieure reste correcte.
  • En volailles : du mieux pour la dinde, le poulet export toujours fragile et une respiration en œuf.
    Le 3e trimestre est disparate selon les marchés.
    Seul point commun : la consommation est morose pour toutes les espèces, signe que la crise économique joue sur le comportement des ménages.
  • En légumes : plusieurs légumes frais connaissent des prix très bas et de forts niveaux d’invendus : chou-fleur, échalote, artichaut, tomate. Les trésoreries des producteurs sont dans le rouge. En haricot d’industrie, les excellents rendements s’accompagnent d’un taux d’abandon élevé.
  • En grandes cultures : la tendance baissière des prix des céréales s’est rompue, alors que les bilans mondiaux excédentaires se confirmaient. C’est sous la pression du « weather market » que les prix ont rebondi en octobre.
  • En Alimentation animale : l’activité régionale de fabrication industrielle d’aliments composés pour animaux poursuit son recul au 3e trimestre 2014. La concurrence sera rude entre le blé et le maïs. Quelles seront les matières premières préférées dans les formules d’aliments ?

 

 

Pour en savoir plus :

Consulter la synthèse :  ABC Conjoncture - 3ème trimestre 2014

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires