ABC conjoncture 4ème trimestre 2014 - Filières agricoles bretonnes

Vincent Auvray

ABC conjoncture 4ème trimestre 2014 - Filières agricoles bretonnes

Le Réseau Economique Régional des Chambres d’agriculture de Bretagne publie tous les trimestres une analyse de la conjoncture des principales filières agricoles bretonnes.

Synthèse de la conjoncture du 4ème trimestre 2014 des filières agricoles bretonnes, ABC Conjoncture - 4ème trimestre 2014, s'inscrit en complément de la gamme des ABC du Réseau Economique Régional

  • ABC Les chiffres : condensé des données clés des filières agricoles et agroalimentaires bretonnes.
  • ABC Analyse et perspective : synthèse de l'année écoulée de l'économie agricole et agroalimentaire bretonne.

     

    Dans cette synthèse du 4ème trimestre 2014, retrouvez les analyses détaillées :

     

  • En lait : l’offre mondiale pléthorique pèse sur les cours fin 2014, alors que du côté des débouchés, l’embargo russe continue de sévir et la Chine réduit ses achats.
     Début 2015, les cours repartent à la hausse. Si l’embellie se confirme, la Bretagne est en capacité de produire plus : les étables sont pleines !
  • En viande bovine : 2014 s’est terminée sur la lancée de l’année : des réformes de vaches laitières abondantes qui orientent les cours à la baisse.
     2015 commence sous les mêmes auspices, à l’inverse du reste de l’Europe où les cotations remontent.
  • En porc : en 2014, bien que la demande française en viande de porc fraîche soit restée favorable, et que la production française ait diminué, la baisse des exportations et une offre européenne suffisante ont pesé sur le marché.
  • En volailles : l’évolution des abattages bretons de volailles reflètent les péripéties que connaît le poulet export.
     Ceux-ci tombent à un plus bas cette année depuis plus de 20 ans, preuve des difficultés que connaît le secteur depuis la fin des restitutions.
     Le 4e trimestre apporte une note d’espoir avec une certaine stabilisation.
  • En légumes : le chou-fleur a retrouvé des prix soutenus depuis novembre grâce à un marché européen peu chargé et des exportations bretonnes dynamiques.
     En échalote, les prix payés aux producteurs restent très bas. La campagne de pois d’industrie maintient le bon niveau de valorisation de 2013.
  • En grandes cultures : pour cette première partie de campagne de commercialisation, les bilans mondiaux confortables pèsent sur les prix à la baisse.
     Rien ne vient changer cette tendance, pas même les restrictions à l’export des pays de la Mer Noire. Mais cela va-t-il durer dans la seconde partie de campagne ?
  • En alimentation animale : l’activité régionale de fabrication industrielle d’aliments composés pour animaux poursuit son recul au 4e trimestre 2014.
     Cette fin d’année est marquée par une augmentation des cotations de la majorité des matières premières.
     Le maïs trouve bien sa place dans les rations.

     

     

    Pour en savoir plus :

    Consulter la synthèse :  ABC Conjoncture - 4ème trimestre 2014

     

     

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire