Accord commercial: l'UE réclame un "effort" au Mercosur

Accord commercial: l'UE réclame un "effort" au Mercosur

Bruxelles réclame un "effort" aux pays du Mercosur (Brésil, Argentine, Uruguay, Paraguay) dans les négociations en vue de conclure un ambitieux accord commercial entre les deux zones, qui patinent depuis plusieurs mois, a-t-on appris lundi auprès d'une source à la Commission.

"L'UE a indiqué qu'elle était disposée à faire les efforts pour répondre aux attentes de nos partenaires", a expliqué cette source. "A ce stade, pour que les négociations progressent, les deux parties devraient faire cet effort, tout en reconnaissant les sensibilités de l'autre", a-t-elle ajouté. Les négociateurs en chef de l'UE et du Mercosur se retrouvent de mardi à jeudi à Bruxelles pour tenter de débloquer les discussions sur cet accord, qui serait le plus important jamais négocié par l'UE. Les Européens redoutent l'arrivée sur le marché de produits agricoles alors que les Sud-Américains craignent pour leur industrie la concurrence des produits européens manufacturés.  

Lors d'une précédente réunion fin janvier, les Européens avaient fait savoir qu'ils étaient prêts à améliorer leur offre en ce qui concerne le boeuf originaire du Mercosur, mais sans formuler de proposition chiffrée. Ils attendent en retour un meilleur accès pour leurs automobiles et leurs produits laitiers, ainsi que la protection de certaines indications géographiques notamment. Les discussions entre les deux blocs, qui ont débuté voici 20 ans, se sont accélérées en 2017, dans un contexte favorisé par le vide laissé par les Etats-Unis depuis l'arrivée à la Maison Blanche du protectionniste Donald Trump. L'UE, qui multiplie les accords commerciaux ces derniers mois, a annoncé ce week-end la conclusion un accord politique en vue de moderniser le traité de libre-échange qui le lie depuis 2000 avec le Mexique.

Source AFP

Sur le même sujet

Commentaires 2

PàgraT

La Commission comme notre président, est à la botte des riches multinationales et méprise les paysans!

Robin

Décidément, il n'y a plus d'avenir pour l'agriculture en EU. L Europe est toujours prête à baisser sa culotte, ( ou du moins, celle des agriculteurs,) pour arriver a vendre ses bagnoles !!!! Vivement une bonne famine mondiale et elle le regrettera vite...

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier