Acquérir un savoir-faire de base en maçonnerie et électricité

CA 63 BOISSIER

Acquérir un savoir-faire de base en maçonnerie et électricité
des formations instructives qui se déroulent dans une grande convivialité.

La Chambre d'agriculture propose des formations, à ceux et celles qui souhaitent en apprendre davantage, sur les bases à connaître en matière de petite maçonnerie et d’électricité.

Acquérir un savoir-faire de base en maçonnerie et électricité

De petits travaux pour de grandes économies

Plusieurs paysans se sont formés en 2013 et début 2014, à la pratique de la petite maçonnerie, et de l’électricité. « Non pas pour remplacer le maçon ou l’électricien. Mais acquérir des connaissances et un savoir-faire pour assurer des travaux, simples et nécessaires dans la marche de la ferme. Et réduire les coûts ». Thierry Roche animateur du service formation, souligne l’intérêt de ces stages montés avec l’AFPA*, et animés par Daniel Barreiro pour la maçonnerie, et Franck Megemont pour l’électricité.

*Association nationale pour la formation professionnelle des adultes

Acquérir un savoir-faire de base en maçonnerie et électricité

Réaliser soi-même des travaux de maçonnerie

Cette formation a permis de voir comment réduire les coûts en matière de maçonnerie, en mettant « la main à la pâte ». Dans des projets bâtiments d’élevage, mais aussi, certains l’ont souligné, pour des aménagements dans une maison d’habitation, la construction bien pensée d’un atelier de transformation fromagère, d’un four à pain…

En effet si tous les participants sont agriculteurs ou en phase de le devenir, chacun a des demandes et des attentes en fonction de son activité : passer d’un bâtiment pour les bovins à un bâtiment adapté aux équins ; s’installer pour produire des céréales pour entre autre faire du pain ; construire un bâtiment pour des génisses laitières ; construire un atelier de transformation pour faire du fromage à la ferme…

Ils le disent : nous avons vu comment par exemple faire des dallages, on a monté des petits murs pour bien s’exercer. On a appris des façons de faire, des tours de main… Et on saura à présent davantage comment dialoguer avec le maçon, mieux lui expliquer ce qu’on souhaite. » Tous soulignent l’importance du travail en groupe, mené dans la plus totale convivialité, chacun donnant des conseils à l’autre, sous la conduite professionnelle et bienveillante de Daniel Barreiro, qui assure une sorte de « service après-vente ». En effet les stagiaires peuvent l’appeler pour lui demander des conseils.

Acquérir un savoir-faire de base en maçonnerie et électricité

Acquérir des bases en l’électricité

Pour opérer en sécurité de petits travaux en électricité, il s’avère indispensable d’avoir de bonnes bases. En outre cela permet de réduire certains coûts liés à ce poste. Des connaissances que sont venus chercher ceux et celles qui ont suivi la formation en électricité. Sous la conduite de Franck Megemont ils ont appris à :

  • réduireleurs coûts d’aménagements électriques, en devenant apte à réaliser des petits travaux électriques,
  • dépanner une installation, tout respectant les normes et les règles de sécurité (individuelles et collectives) dans la réalisation de travaux électriques.

Les stagiaires ont dit avoir apprécié le tour de table, qui leur a permis de se présenter. En effet les activités sont différentes : élevage laitier, allaitant, équin, hors sol volailles et céréales bio. Chacun a expliqué ce qu’il souhaitait apprendre, et pour quel usage : un bâtiment d’élevage neuf, une maison d’habitation… Franck souligne l’importance de tels échanges, « qui me permettent d’adapter le programme à ces demandes. » Parmi les principaux points positifs, les participants ont retenu : « on a acquis des bases, revu certains points. On saura mieux de quoi on parle, et ainsi mieux comprendre les devis faits par les professionnels. » Tous ont unanimement relevé l’importance des échanges entre stagiaires.

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier