Action anti-OGM : José Bové condamné à 12.000 euros d'amende

SC

José Bové a été condamné mercredi à 200 jours-amende à 60 euros, soit 12.000 euros, par le tribunal correctionnel de Bordeaux, pour « destruction volontaire » après une action anti-OGM menée en 2006.

Le 4 novembre 2006, 150 faucheurs volontaires conduits par l'ancien porte-parole de la Confédération paysanne avaient versé un mélange d'eau et de brou de noix dans un silo à Lugos (Gironde), rendant impropre à la commercialisation 2.320 tonnes de maïs transgénique. Lors d'une première audience, le 27 août, huit mois de prison ferme et quatre ans de privation des droits civiques avaient été requis contre José Bové.

Marc Giblet, l'exploitant agricole, qui avait tiré un coup de feu en présence des militants écologistes, a été condamné pour « violences volontaires avec armes » à 160 jours amende à 60 euros, soit 9.600 euros. Onze autres faucheurs ont été condamnés à 3 mois de prison avec sursis.

L'exploitant devra également acquitter 2.000 euros de dommages-intérêts pour préjudice moral à trois militants et près de 10.000 euros pour avoir endommagé deux véhicules en les emboutissant avec son 4X4. De leur côté, les 12 militants anti-OGM devront verser 1.500 euros pour préjudice moral à Marc Giblet. L'indemnisation de la récolte détruite fera l'objet d'une audience civile ultérieure.

Source AFP

Publié par SC

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier