Afrique du Sud : Les abeilles touchées par la «loque américaine»

SC avec AFP

Afrique du Sud : Les abeilles touchées par la «loque américaine»

Quelque 12 millions d'abeilles seront détruites en Afrique du Sud en raison d'une maladie qui tue les larves de ces insectes et menace la production de fruits et légumes.

Les abeilles seraient affectées par une maladie appelée « loque américaine ». Appelée aussi pourriture du couvain ou loque puante, elle est l'une des épizooties les plus dangereuses pour les abeilles, car elle peut rapidement anéantir le couvain tout entier. Très contagieuse, elle est provoquée par des bactéries qui dévorent les larves d'abeilles de l'intérieur jusqu'à ne laisser qu'un résidu gluant.

« C'est extrêmement grave, non seulement pour le miel mais aussi pour l'agriculture. Les abeilles sont nécessaires pour la pollinisation des arbres fruitiers et des récoltes », déclare John Moodie, président de l'Organisation nationale des apiculteurs.

La seule façon de lutter contre la loque américaine est de brûler les ruches concernées. Deux cents d'entre elles, contenant chacune environ 60.000 abeilles, sont déjà infectées dans le sud de la province du Western Cape (sud-ouest). Les apiculteurs attendent l'aide du ministère de l'Agriculture pour les détruire.

« Nous avons besoin d'un soutien logistique. Tous les jours, la situation empire », affirme John Moodie, qui craint que la maladie se propage dans l'ensemble du pays.

La riche province du Western Cape, qui englobe Le Cap, compte entre 30.000 et 40.000 ruches pour la pollinisation des arbres fruitiers. C'est la première fois en 150 ans que l'Afrique du Sud enregistre de nouveaux cas de loque américaine. Cette maladie a sans doute été récemment introduite dans le pays via du miel importé et déjà contaminé.

Publié par SC avec AFP

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires