Agriculteur et bien plus encore

Anne Sophie LESAGE

Agriculteur et bien plus encore

Etre sapeur pompier volontaire et agriculteur peut parfois être compliqué, notamment pour la gestion de l’exploitation. Pour résoudre le problème des absences pendant les interventions ou les différentes formations, une convention permet à l’exploitant d’être remplacé.

En France 5.000 exploitants agricoles sont engagés comme sapeur pompier volontaire et ce n’est pas toujours simple. Ce sujet a été abordé durant le dernier Salon International de l’Agriculture. L’occasion pour le ministre de l’Intérieur, Manuel Valls de signer une convention avec le Service de Remplacement France, pour faciliter l’engagement des agriculteurs comme sapeurs pompiers volontaires. Ce partenariat à pour but d’aider les exploitants agricoles à concilier leur engagement citoyen avec leur activité professionnelle. Dorénavant, lorsqu’ils seront en formation ou en intervention de longue durée (inondations, feux de forêt,…), ils pourront maintenir leur activité, sans préjudice.

Cette démarche s'inscrit pleinement dans l'engagement pour le volontariat signé par le ministre de l'Intérieur le 11 octobre 2012 à Chambéry lors du congrès national des sapeurs-pompiers. 

Un partenariat gagnant-gagnant

L’objectif est de faire un partenariat gagnant-gagnant ; les agriculteurs engagés ne seront plus inquiétés de leur absence de l’exploitation et bénéficieront de connaissances pour réagir en cas de problème majeur sur leur exploitation. Et pour les sapeurs pompiers avoir un agriculteur dans leurs rangs est un vrai plus. L’exploitant est engagé comme sapeur pompier volontaire dans la commune où il exploite. Il peut donc être très réactif. Mais surtout, il a une vraie connaissance du terrain et des chemins ruraux, un véritable avantage pour être rapide et efficace.

Pour devenir sapeur pompier volontaire il faut avoir entre 18 et 55 ans (homme ou femme) disposer d’une aptitude physique et médicale, résider ou travailler dans un secteur proche d’un centre de secours. (à moins de 5 minutes)

Pour plus d’informations sur le service de remplacement :

www.servicederemplacement.fr

 

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires