Agriculteurs en difficulté : l’ enveloppe 2015 augmentée de 50%

S C

Agriculteurs en difficulté : l’ enveloppe 2015 augmentée de 50%

L'enveloppe dégagée pour prendre en charge des allègements de cotisations sociales des agriculteurs en difficulté sera portée au deuxième semestre de 15 à 23 millions d'euros, annonce le ministère de l'Agriculture.

Dans un communiqué, Stéphane Le Foll précise les modalités d’application des mesures relatives aux cotisations MSA en faveur des exploitations agricoles en difficulté, en particulier dans le secteur des fruits et légumes et les zones viticoles touchées par des orages de grêle ou des inondations.

Les mesures suivantes seront mobilisées pour les exploitants connaissant des problèmes de trésorerie :

-  Prise en charge, pour les plus impactés, des cotisations sociales par le Fonds d’action sanitaire et sociale de la MSA ;

-  Echéancier de paiements pour ces mêmes cotisations pour une durée maximale de 3 ans.

Compte tenu du caractère exceptionnel des difficultés rencontrées, l’enveloppe de prise en charge des cotisations sociales pour le second semestre 2014 sera augmentée de 50%, passant de 15 à 23 M€. La répartition finale entre les départements sera arrêtée par le CA de la MSA du 13 novembre 2014.

Bientôt des dispositions pour la viande bovine, le porc,…

Les sommes ainsi dégagées permettront "de traiter d'ici les prochaines semaines les besoins des secteurs en crise, en particulier le secteur des fruits et légumes et de la viticulture, sur la base des remontées (du terrain) dans les prochains jours", explique le ministère.

Pour les autres secteurs impactés sur le plan économique (viande bovine, porc, etc.), et devant faire face notamment aux conséquences de l’embargo russe, des dispositions analogues seront mises en œuvre et prises en charge sur l’enveloppe 2015 du fonds d’action sanitaire et sociale de la MSA.

Le ministre Stéphane Le Foll a rappelé que "ces mesures complètent les autres dispositifs d'aides aux agriculteurs en difficulté, en cours d'examen dans les cellules départementales" (prêts de trésorerie, fonds d'allègement des charges, exonérations de taxe sur le foncier non bâti).

Les intempéries récentes dans le sud, qui ont frappé le Gard et l'Hérault en particulier, sont venues s'ajouter aux difficultés créées par de précédents épisodes de grêle au cours de l'été et à la crise de surproduction générée par l'embargo russe sur certains fruits et légumes.

Source Ministère de l'Agriculture

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires