Agriculteurs, les pompiers volontaires ont besoin de vous !

CA 63 BOISSIER

De gauche à droite : lieutenant Jean-François Barili président de l’Union départementale des sapeurs-pompiers, colonel Jean-Yves Lagalle directeur du Sdis 63, Jean-Claude Daurat vice-président du Conseil d’administration du Sdis, Roger Blanc président du Sommet de l’Elevage.
Elus et sapeurs-pompiers ont lancé la campagne de recrutement de pompiers volontaires en milieu rural, devant la presse.

Les responsables du Service départemental d’incendie et de secours (Sdis) du Puy-de-Dôme, font appel aux agriculteurs : « on a besoin de vous ! » Ils expliquent pourquoi un agriculteur- pompier volontaire, se révèle précieux.

Contacts

Sdis

143 avenue du Brézet – 63100 Clermont-Ferrand

04.73.98.15.18 –www.sdis63.fr

Service de remplacement

Chambre d'agriculture du Puy-de-Dôme

11 allée Pierre de Fermat - -63170 Aubière

04.73.44.45.66

Les pompiers font des démonstatrations auprès du jeune public. En attendant d'avoir 16 ans, ils ont déjà manié la lance à incendie !

Une aide précieuse

Elus du département, sapeurs pompiers, ont lancé une campagne de recrutement pour montrer aux agriculteurs, à quel point leur engagement se révèle nécessaire dans nos campagnes.

Le but ? Assurer le renforcement et la relève, au sein du corps des pompiers volontaires : « les paysans sont en contact direct avec le milieu rural, possèdent une forte connaissance du territoire. Cette proximité est très importante. »

De plus relèvent les initiateurs de cette campagne, les agriculteurs peuvent davantage se rendre disponibles durant la journée, même « et on en a bien conscience », si ce n’est pas facile. Ils tablent sur le fait que le travail en Gaec peut permettre cette disponibilité pour l’un des associés.

Agriculteurs, les pompiers volontaires ont besoin de vous !

Pourquoi devenir pompier volontaire

Les arguments font appel à l’esprit de solidarité, au fait « qu’avoir sur sa ferme, une personne expérimentée en matière de secours ou d’incendie, représente une atout certain. C’est également une façon de connaître une autre activité, de se valoriser, tout en rendant un grand service à la collectivité. »

A ceux qui pourraient hésiter, pensant que le pompier est une sorte de « super héros », les pompiers professionnels répondent en souriant «  ce n’est pas le cas. » Ils précisent que les techniques ont beaucoup évolué, « le métier a changé, l’accès à la profession s’est amélioré. » Pour bien faire, la formation des pompiers volontaires, se déroule à présent sur des laps de temps plus courts (même si la durée, 15 jours, reste la même).

Un engagement fort et valorisant

Si vous avez au moins 16 ans et 55 ans au plus, le désir d’assurer le secours à la personne, de lutter contre les incendies, d’intervenir lors de différentes opérations de secours… devenir pompier volontaire peut se révéler dans vos cordes. « C’est une mission accessible au plus grand nombre, femmes ou hommes. Cependant elle nécessite un engagement physique et moral, qui demande de la motivation et des aptitudes. »

Agriculteurs, les pompiers volontaires ont besoin de vous !

Se faire remplacer pour se former

Grâce à une convention signée entre le président du Conseil d'administration du Sdis, et le président du Service de remplacement du Puy-de-Dôme, les agriculteurs sont remplacés par un salarié, lors de leurs stages de formation de pompier volontaire. Le remboursement des journées de remplacement, est entièrement pris en charge par le Sdis et le Conseil général du Puy-de-Dôme.

Peuvent en bénéficier les agriculteurs sapeurs-pompiers volontaires adhérents au Service de remplacement, domiciliés dans le département.

Au Sommet de l'Elevage

Les remerciements ont fusé vers Roger Blanc président du Sommet de l’Elevage, qui avec son équipe, a réservé un stand pour le Sdis, afin qu’il démarre sa campagne de recrutement, auprès du plus grand nombre d’agriculteurs.

« Il m’a semblé naturel de vous appuyer, ne serait-ce que parce que nous faisons appel aux pompiers, au sein de notre manifestation. Mais aussi et surtout, parce que beaucoup de jeunes seront présents. Ils découvriront une autre activité valorisante pour eux et vis-à-vis de leur entourage. Si le Sommet joue un rôle bénéfique dans ce recrutement, j’en serai particulièrement heureux. »

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier