Agriculture: Couac administratif pour les aides européennes, le gouvernement tente de rassurer

Agriculture: Couac administratif pour les aides européennes, le gouvernement tente de rassurer

Plusieurs milliers de paysans ont fait les frais la semaine dernière d'un couac administratif concernant le versement des aides européennes au titre de la PAC 2015, auquel le gouvernement tente de répondre, sur fonds de poursuite de la crise agricole.

L'Agence de services et de paiement (ASP), organisme chargé de verser les subventions, a réclamé la semaine dernière le reversement par des milliers d'agriculteurs d'un trop perçu au titre des Apports de trésorerie remboursable (ATR) 2015, a-t-on appris mardi de sources concordantes.   Des ordres de reversement, d'un montant global de 50 millions d'euros pour plus de 20.000 bénéficiaires, "ont été émis la semaine dernière par l'agent comptable de l'ASP, sans information préalable du ministère de l'agriculture, comme il en a la prérogative", a indiqué le ministère dans un communiqué. Cela a déclenché la colère du syndicat Confédération paysanne (classé à gauche), qui dénonce les blocages de paiements subis depuis des mois par les agriculteurs déjà en crise, en raison de problèmes administratifs et techniques.   

"Ras-le-bol"

Les autorités ont tenté de rassurer les agriculteurs en leur rappelant la "visée uniquement informative" de ces courriers, en soulignant qu'"aucun recouvrement forcé des trop perçus d'ATR à l'échéance du délai indiqué sur les avis ne serait rendu obligatoire". "La voie de recouvrement privilégiée reste la compensation sur les paiements à venir", par exemple à mi-février ou mi-mars, a indiqué le ministère mardi. La Confédération paysanne, informée comme les autres organisations professionnelles, a pris acte de cette mise au point, mais fait part de son "ras-le-bol", dans un communiqué. "Si l'erreur est humaine, sa répétition l'est bien moins", juge le syndicat en exigeant que l'ASP "présente des excuses aux paysans" et demandant que "tout (soit) mis en oeuvre pour que l'argent arrive dans les fermes et que cette nouvelle PAC cesse d'être la source d'arrêts d'activité".

Source avec AFP

Sur le même sujet

Commentaires 8

mouton23220

La 5è puissance mondiale qu'on est... à ce qui paraît ! Ben avec une administration et des élus aussi malhonnête que FILLON, qu'est ce que ce doit être dans les autres pays ?

Pour avoir travaillé en Centrafrique et Tchad dans les années 80... ben c'était pas pire. Mêêê non... pas de déclinisme.

J'entends que Fillon (encore lui) a encaissé des centaines de milliers d'€ pour une activité de conseil en... 4 ans. Moi, en 4 ans j'ai perdu des dizaines de milliers d'€ et je bosse 365j/365, je suis diplômé comme Pénélope - et tous les agriculteurs - et pourtant...

Mare de cette société !
Mais quand cela va-t-il prendre fin ? Nos anciens en 1789 avaient-ils plus de ** que nous ? (et pourtant ils n'avaient ni fesses de bouc, ni smartphone.

CHABLE816

pàgrat je suis maire de ma commune et j ai vu beaucoup de demande de parrainage et malheureusement peu parle de l agriculture et je suis d accord avec vous m Macron encense les grattes papier qui nous vampirise

pietin 113

Fut un temps,des tétes tombaient pour moin que ça...

PàgraT

A CHABLE Vous n'avez pas lu! Macron promet aux paysans le maintien des normes et de la paperasse; l'organisation en filières,tout ce qui nous a menés là ou`nous sommes.Sans moi.

CHABLE816

ras le bol et pendant ce temps l ange macron arrive sans programme placer par les media au devant de la scène non plus politique mais médiatique bravo

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires