Agriculture: feu vert du Sénat à la mise en place d'outils de gestion des risques

Agriculture: feu vert du Sénat à la mise en place d'outils de gestion des risques

Le Sénat a adopté jeudi à l'unanimité des suffrages exprimés une proposition de loi PS destinée à mettre en place des outils de gestion des risques en agriculture pour laquelle la droite s'est abstenue.

Pour pouvoir être appliquée, ce texte doit encore être voté dans les mêmes termes par les députés. Ses auteurs proposent des mécanismes permettant une meilleure gestion des risques en développant une politique contracyclique pouvant, à terme, garantir un revenu aux agriculteurs. Un fonds de stabilisation des revenus agricoles qui doit fournir un filet de sécurité aux agriculteurs doit être créé dans chaque région au plus tard au 1er janvier 2018. Ces fonds permettront d'assurer une compensation en cas de baisse de revenus supérieure à 30%. Ils seraient financés notamment par l'instauration d'une taxe sur les transactions effectuées sur les marchés agricoles.

La proposition de loi pose aussi les bases du débat sur la future réforme de la politique agricole commune (PAC) d'après 2020, pour notamment envisager la mise en place d'aides contracycliques.

"La PAC contribue au revenu agricole mais de manière rigide et uniforme sans tenir compte des risques du marché", a déclaré l'un de ses auteurs, Franck Montaugé (PS). Avec ce texte, "il s'agit de prendre des décisions partagées pour un dispositif fondé sur l'adhésion des agriculteurs", a-t-il dit.

Source Avec AFP

Sur le même sujet

Commentaires 8

CLOCHE215

avec un salaire de sénateur, ces gens sont vraiment capables de se mettre dans la peau d'une catégorie socio professionnelle aux abois ???? moi j'en doute beaucoup .....

LOUP6361

Ils ont une imagination fertile nos responsables politiques caractéristique d'une grande intelligence.Non merci je n'ai besoin de personne...

1584

encore une fois on se rend bien compte que ceux qui veulent créer tout ces mécanismes compliqués ne sont pas compétents en la matière et je ne parle pas de simplification administrative parce que là on en est très loin. quand est-ce qu'il y en aura un qui comprendra qu'il faut tout simplement défiscaliser les stocks ?

dede

encore une taxe pour payer des fonctionnaire au detriment de notre revenu

koobiak

en début de mandat ces comédien nous ont enlevé les défis et en plus en rétro actif et maintenant il nous colle une taxe solidarité vivement l'année prochaine

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier