Agriculture : Moins de promesses, mais davantage de pragmatisme

S. Molherat

Vice-présidente du Modem, Marielle de Sarnez était à Salers pour rappeler l'attachement de son parti au monde agricole.

“Sortir des idéologies politiques classiques pour davantage de pragmatisme”. C'est dans cet état d'esprit que Michel Fabre et l'ensemble de la liste Modem voit l'avenir de la région. À l'occasion de la visite d'une exploitation agricole au Vigean, vendredi 5 janvier, par Marielle de Sarnez, première vice-présidente du Modem et député européenne ; Michel Fanget, tête de liste de la région Auvergne ; et Michel Fabre, tête de liste départementale du Cantal, le Modem a témoigné de sa préoccupation pour le monde agricole.

Valoriser la qualité plutôt que la quantité

“Il faut réformer les filières et valoriser la qualité des produits plutôt que la quantité. Cela ne concerne pas que les agriculteurs ; si l'on continue comme ça on va droit dans le mur !”, a assuré Marielle de Sarnez. Favoriser les circuits courts et la qualité, c'est la priorité du Modem pour l'agriculture de la région Auvergne. En d'autres termes, la liste auvergnate de Michel Fanget propose de limiter les intermédiaires entre l'agriculteur et le consommateur, et ce, afin de valoriser les producteurs, mais aussi de régulariser les filières. “Nous voulons essayer de subventionner les petites structures et adopter un système de régularisation de la production et des prix afin de soutenir les petites structures qui sont gage de qualité”, explique Michel Fabre. D'autre part, le Modem souhaite diversifier les cultures ainsi que les élevages auvergnats, trop majoritairement bovins selon la tête de liste départementale du Cantal. “Vous avez tout pour faire des produits de bonne qualité ici. Il faut arrêter de penser quantité”, a déclaré la première vice-présidente du Modem. Les candidats Modem pour les régionales, dont le scrutin aura lieu ce week-end, ont rappelé qu'ils s'attachaient davantage à la réalisation de projets viables qu'à des promesses sans avenir, pour l'agriculture, mais aussi pour tous les autres domaines.
Plus d'infos à lire cette semaine dans L'Union du Cantal.
Droits de reproduction et de diffusion réservés.

Source L'Union du Cantal

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier