Agriculture : Un éleveur normand accuse une ligne haute tension de tuer ses vaches

Un éleveur de la Manche réclame 200.000 euros au Réseau de transport d'électricité (RTE) en accusant une ligne haute de très haute tension voisine de son étable d'avoir provoqué la mort de 20 vaches et rendu invendable le lait de 55 autres bêtes.

Le producteur laitier basé à Laulne assure avoir « perdu 75 vaches en deux ans » après avoir fait une extension de l'étable « pour la mettre aux normes », une partie du bâtiment se trouvant dès lors à 60 mètres de la ligne THT au lieu de 120 mètres auparavant.

Cyr Catherine assure n'avoir jamais eu de soucis avant cette extension.
Selon lui, d'autres producteurs locaux ont des ennuis similaires mais ne souhaitent pas en parler. La FDSEA a confirmé que plusieurs dossiers sont en cours. Selon RTE, le cas de M. Catherine est « extrême ».

« Il y a un vrai problème lié à des courants électriques vagabonds qui ont entraîné un surcoût de 200.000 euros » sur son exploitation, en frais de vétérinaires, médicaments ou achats de nouvelles vaches, a déclaré Pascal Ferey, président de la FDSEA de la Manche et vice-président de la FNSEA.

Pour RTE, « le lien de cause à effet n'est pas établi » entre la perte des vaches de Laulne et la ligne 400.000 volts, comme l'a dit Véronique Sauclière, une responsable de Basse-Normandie. La ligne THT qui passe à Laulne achemine l'électricité de la centrale de Flamanville (Manche), où un nouveau réacteur EPR est en cours de construction pour mise en service en 2013.

L'EPR va entraîner la construction d'une nouvelle ligne THT de 160 km qui partira d'une commune située à une dizaine de km de Laulne, vers le sud. Le projet est contesté par plusieurs élus locaux qui redoutent son impact sanitaire. Pour se faire entendre, l'éleveur de Laulne a bloqué sur sa ferme un agent RTE, un vétérinaire et un agent de la Chambre d'agriculture. Il a finalement obtenu un rendez vous à la préfecture. RTE a déjà été condamné le 13 novembre 2008 par le tribunal de grande instance de Tulle à verser 390.648 euros à des éleveurs implantés le long d'une THT. La société a fait appel.

Source AFP

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier