Agriculture: vers des critères environnementaux pour les AOC et AOP

Agriculture: vers des critères environnementaux pour les AOC et AOP

Des critères environnementaux seront bientôt inclus dans les cahiers des charges de fabrication de certains produits bénéficiant d'appellations d'origine, basés jusqu'ici principalement sur le lien avec le terroir, a indiqué l'Inao.

La réduction des pesticides et des engrais, la gestion de l'eau, les techniques de sélection de variétés de plantes ou d'espèces, font partie des mesures à l'étude, a expliqué Jean-Luc Dairien, directeur de l'Institut national de l'origine et de la qualité (Inao) lors d'une conférence de presse. L'interdiction du désherbage chimique pour certaines appellations viticoles, ainsi que des objectifs d'entretien du paysage (vignobles notamment) sont également à l'étude.

Une proposition aux filières

Il ne s'agit toutefois pas d'imposer une norme une fois pour toutes aux producteurs, mais de proposer à chaque filière un corpus de mesures qu'elle pourra choisir d'intégrer ou non dans son cahier de charges. "D'ici à l'automne, nous informerons les producteurs du corpus. Ils pourront prendre les mesures qui leur conviennent", a souligné M. Dairien.

Cette intégration de critères environnementaux dans les appellations d'origine contrôlée (AOC) et protégée (AOP) correspond à une demande du ministre de l'Agriculture Stéphane Le Foll, dans le cadre de sa politique d'agroécologie. Les premiers à mettre ces mesures en application devraient être les vignerons de l'AOC Costières de Nîmes, d'ici fin 2016, selon M. Dairien.

Source Avec AFP

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier