Agro-tourisme : Promouvoir le réseau Bienvenue à la ferme

La demande des consommateurs et des communes pour des marchés de producteurs progresse, c'est une opportunité à saisir pour les agriculteurs » explique Agnès Mandin, présidente du réseau Bienvenue à la ferme de Vendée.

Vendée agricole : Le réseau Bienvenue à la ferme a-t-il la cote auprès du grand public ?

Agnès Mandin : Nos produits ne sont pas encore assez connus. Dans nos formules d'agro-tourisme, ce sont surtout les produits fermiers qui sont les mieux identifiés. Mais nos formules d'hébergements à la ferme nécessitent de l'être mieux. Certains de nos adhérents qui ont un gîte à la ferme ou des chambres d'hôtes ont choisi la double labellisation avec les gîtes de France, ce qui leur assure une meilleure promotion, mais notre réseau mérite d'être mieux reconnu.

Quelles opérations de promotion et de marketing menez-vous pour faire connaître vos formules d'accueil à la ferme ?

En mars et avril dernier, nous avons participé à une grosse opération de promotion du tourisme de la Vendée avec le comité départemental du tourisme «Vendée Tour » à Rennes, place de l'Hôtel de ville et à Nantes, place du commerce. Nous avons eu de nombreux contacts avec les citadins et également avec les partenaires du tourisme qui ne connaissent pas la structure Bienvenue à la ferme. Nous nous associerons à nouveau cette année à cette opération. Nous serons également présents au salon de l'agriculture, pendant la Foirexpo et à la fête du tourisme à La Roche-sur-Yon, le 28 mai. Une carte des adhérents Bienvenue à la ferme sera diffusée à nouveau cette année dans les offices du tourisme de Vendée. Le réseau propose depuis peu aux organisations agricoles de réaliser des buffets à partir des produits fermiers de nos adhérents. Au niveau national, le réseau va lancer une campagne de promotion avec une déclinaison qui parle plus au grand public : si on peut déguster des produits sur la ferme, ce sera une ferme gourmande ; si on peut faire de la marche, ce sera une rando-ferme ; si on est chez un viticulteur, c'est une ferme bacchus.

Comment évolue le nombre d'adhérents ?

On se stabilise à 49 adhérents avec deux départs en retraite en 2010, pour trois nouveaux adhérents. Nous enregistrons des demandes des d'agriculteurs qui souhaitent se diversifier et obtenir une plus valeur sur leurs produits face à la crise. Les communes nous sollicitent également pour réaliser des marchés de producteurs. On manque d'agriculteurs pour réaliser de la vente directe et il existe une réelle demande des consommateurs vers ces circuits courts. Concernant les fermes pédagogiques, notre souci aujourd'hui est d'arriver à faire venir les écoles chez nous car le conseil général ne finance plus le transport et le budget des écoles ou des mairies est de plus en plus serré.

72 formules d'accueil :

Pour 49 adhérents

- Hebergement : 8 chambres d'hôtes, 8 gîtes ruraux, 11 campings à la ferme ;

- Loisirs-pédagogie : 6 fermes pédagogiques et de découverte, 1 ferme équestre ;

- Gastronomie : 2 fermes auberge, 2 goûters à la ferme, 22 produits à la ferme ;

- Services : 5 aires d'accueil de camping cars, 1 salle d'accueil.

Source vendee agricole

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier