Agroalimentaire : L'excédent commercial chute de 38,6% en 2009

SC avec Agreste

L'excédent des échanges agroalimentaires français est de 5,4 milliards d'euros contre 8,8 milliards en 2008, en raison du repli des exportations vers l'Union européenne, selon les statistiques publiées par le ministère de l'Agriculture

Le commerce des produits agroalimentaires n'a pas échappé à la crise en 2009. L'excédent des échanges agroalimentaires français perd en effet 3,4 milliards d'euros par rapport à 2008, à cause du recul trois fois plus important des exportations que des importations avec l'Union européenne. Ce sont les céréales, les produits laitiers, et les vins et spiritueux qui contribuent le plus à ce recul.

Sur l'Union européenne (UE), l'excédent commercial est en baisse de 3,1 milliards d'euros. La baisse des exportations européennes est due principalement aux produits laitiers et fromages (- 16%), vins et champagnes (-22%), ainsi qu'aux céréales (-24%) et aux produits à base de céréales (-22%). Globalement le déficit s'accroît avec les Pays-Bas, et les excédents sont en repli avec nos principaux clients.

Avec les pays tiers, la perte de 0,2 milliard de l'excédent commerciale est liée, notamment, au recul des ventes de blé tendre (23 %), tandis que les achats de maïs et d'oléagineux (soja, tournesol) sont en hausse (respectivement + 22%, + 8%). Toutefois, ceux de fruits et de légumes baissent de -12 %. Globalement l'excédent progresse avec l'Égypte et surtout la Chine, recule avec l'Algérie, tandis que le déficit baisse avec le Brésil et l'Argentine.

La vente des champagnes et vins AOC se contracte

L'excédent des échanges en produits agricoles bruts a diminué de moitié à 1,7 milliard d'euros, contre 3,4 milliards en 2008. Le recul des cours des céréales, et dans une moindre mesure la baisse des ventes d'oléagineux (colza, tournesol) expliquent ce fléchissement.

L'excédent des échanges en produits agricoles transformés chutent de 30,4% à 3,7 milliards d'euros en 2009 du fait des boissons alcoolisées, produits laitiers, et des viandes. Les champagnes, bordeaux, et vins AOC, notamment, se contractent le plus au Royaume-Uni, États-unis, Belgique, Japon, et Pays-Bas, mais reculent moitié moins en Allemagne. En revanche, ils progressent vers la Chine et Hong Kong, excepté le champagne qui est en recul.

Les produits laitiers sont à la baisse en Europe (Espagne, Allemagne, Pays-Bas) mais aussi aux États-unis.

 

Publié par SC avec Agreste

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires