Alimentaire : Les prix s'envolent de 5% à 48%

SC

Selon le numéro de mars de 60 millions de consommateurs, beurres, yaourts, pâtes, céréales, biscottes, pains de mie, riz et autres jambons ont vu leurs prix s'envoler de 5% à 48% entre novembre et janvier.

Sur 1.055 références de produits laitiers et céréaliers comparés, près de la moitié ont augmenté, dont 200 de plus de 10%. Moins de 60 références ont baissé de quelques pour cent, selon l'observatoire de l'Institut national de la consommation. Les yaourts, le lait et les pâtes viennent en tête de cette liste noire des prix qui flambent.

«La flambée des matières premières ne peut justifier des hausses d'une telle ampleur, et cela a continué en février», souligne Marie-Jeanne Husset, directrice de rédaction du mensuel. «Le prix du lait ne représente que le tiers du prix final du yaourt. Comment expliquer que certains yaourts aient augmenté de 40%?», s'étonne-t-elle.

Distributeurs et industriels s'accusent mutuellement de la flambée des prix. Le patronat des PME (CGPME), qui rappelle que les cours du blé ont grimpé de 72% et des oeufs de 36% en un an, estime que les industriels n'ont d'autre choix que de répercuter» ces hausses, mais rend les distributeurs coupables de la flambée. La grande distribution rétorque que «certaines hausses de tarifs d'industriels ne sont pas justifiées».

Publié par SC

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier