Aliments clonés : La perspective d'une commercialisation s'éloigne en Europe

DD (d'après AFP)

L'Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) émet des réserves sur la commercialisation future d'aliments provenant d'animaux clonés, dans un avis final qu'elle détaillera aujourd'hui à Bruxelles.

Cet avis devrait éloigner la perspective d'un feu vert de l'Union européenne à la consommation de viande ou de lait provenant d'animaux clonés, sujet hautement sensible dans l'opinion publique. L'Agence américaine de réglementation des produits alimentaires (FDA) avait franchi ce pas en janvier, suscitant une avalanche de critiques de groupes de consommateurs et de membres du Congrès.

L'autorité indépendante européenne, chargée de donner des avis scientifiques à la Commission européenne, indique avoir des « doutes » sur les conséquences du clonage sur la santé et le bien-être des animaux. En outre, elle estime avoir « des données limitées » sur l'impact du clonage sur la sécurité alimentaire.

Cet avis est très attendu pour permettre à Bruxelles de prendre une décision sur l'avenir de la nourriture clonée. En janvier, le comité d'éthique européen sur la science et les nouvelles technologies (EGE) avait déjà émis un avis très critique sur la nourriture clonée, en évoquant « les souffrances et les problèmes de santé » des animaux. Bruxelles avait alors annoncé qu'elle attendrait l'avis final de l'EFSA, ainsi que les résultats d'un sondage auprès des Européens (traditionnellement très sceptiques sur ce type de sujet), avant de prendre elle-même position.

L'EFSA, déjà fustigée pour ses avis positifs sur les OGM, semble avoir privilégié la prudence, au risque de se dédire. Dans un commentaire préliminaire en janvier, l'Autorité avait en effet jugé que les aliments provenant d'animaux clonés ne présentaient pas plus de danger que ceux issus d'animaux conçus de manière traditionnelle.

Quoiqu'il en soit, les produits provenant d'animaux clonés ont du chemin à faire avant d'atterrir dans les assiettes : leurs coûts vont rester durablement exorbitants, s'accordent les experts.

Publié par DD (d'après AFP)

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier