Anke, championne des jeunes présentateurs à l’Open show

Catherine Perrot

Anke Schuttert et Roeli 56 : la jeune vache porte le licol gagné par Anke dans le concours par équipe.
Anke Schuttert et Roeli 56 : la jeune vache porte le licol gagné par Anke dans le concours par équipe.

Anke Schuttert, fille de Hilde et Jan Schuttert, éleveurs à Saint-Hilaire de Chaléons, vient de participer à l’Open show génisses de Saint-Étienne.

Chez les Schuttert, éleveurs laitiers à Saint-Hilaire de Chaléons, la passion pour les belles vaches est une affaire de famille. Hilde et Jan fréquentent les rings et montent sur les podiums depuis de très nombreuses années. Leurs trois enfants les accompagnent régulièrement. Mais l’aînée de leurs filles, Anke, 17 ans, vient de faire son premier concours en son nom : l’Open show génisses de Saint-Étienne.
Cette compétition, dont c’était la sixième édition les 28, 29 et 30 octobre derniers, connaît un succès croissant. Réservée aux génisses de races laitières Prim’Holstein, montbéliardes et brunes, sans tri préalable, elle attire beaucoup de jeunes éleveurs de toute la France. « J’avais des amis du Morbihan qui y allaient », raconte Anke, « j’ai eu envie d’aller les aider ».
Mais quitte à les accompagner, autant y emmener une vache, lui suggère alors son père. C’est Roeli 56(1), une jolie génisse d’un peu plus d’un an, qui est choisie. « Elle était déjà sortie et avait été dressée par mon petit frère », raconte Anke. Dressée par le petit frère, certes, mais mise en valeur par elle-même, puisque Anke a suivi, cet été, une formation de clipper à l’école d’agriculture de Ploërmel(2).
Dans le cadre de la compétition des génisses, qui réunit plus de 200 jeunes Prim’Holstein, Roeli 56 termine deuxième de sa section. Et lorsqu’elle revient sur le ring pour le prix de championnat, elle se retrouve une nouvelle fois deuxième, c’est-à-dire, réserve, derrière celle qui est devenue championne junior !
Les prix ne s’arrêtent pas là pour Anke : elle concourt également dans la compétition des jeunes présentateurs. La jeune fille termine d’abord deuxième de sa section. Mais lors du retour sur le ring pour la phase finale de la compétition, elle réussit à faire mieux que la première fois, et du coup, se retrouve championne des 14-18 ans !

« Ce qui est important, c’est d’être attentif à la fois à la génisse et à ce que nous dit le juge », raconte Anke. « Celui-ci nous a fait échanger les animaux entre nous. Il voulait voir si nous étions capables de nous adapter ! » Challenge réussi pour Anke, qui se dit très heureuse de son prix, mais sans doute moins que son père, qui, bien qu’ayant suivi l’événement de loin, en a été très ému !
Enfin, le dernier prix qu’a reçu Anke est celui qui lui tient le plus à cœur. Il s’agit du prix décerné par Prim’Holstein France à son équipe de jeunes du Morbihan récompensant la propreté et la décoration des stalles, et l'implication des jeunes dans le concours (palmarès et présentateurs). « J’ai aimé travailler au sein d’une équipe. On n’a jamais vu gagner quelqu’un qui aurait travaillé tout seul ! »

(1) Chez les Schuttert, toutes les descendantes de la première Roeli, une vache venue avec eux des Pays-Bas et morte récemment (à 18 ans), se nomment Roeli, suivi d’un numéro. (2) Cette participation à l’école des Jeunes clippers a été financée par Prim’Holstein 44.

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier