Août 2015 : des prix à la production toujours à la baisse

Août 2015 : des prix à la production toujours à la baisse
Les prix payés aux producteurs de céréales reculent de nouveau (DR)

En août 2015, la baisse des prix des produits agricoles à la production se poursuit sur un an (- 2,1 % contre – 1,6 % en juillet), sous l’effet du recul des cours des céréales, des vins et des volailles, explique le ministère dans sa dernière lettre statistique.

En août 2015, le repli des prix agricoles à la production se poursuit sur un an. La bonne tenue des fruits, des légumes, des oléagineux et des œufs n’a pu contrebalancer le recul des cours des céréales, des vins, des volailles et lapins.

Après un sursaut en juillet, sous l’effet des tensions générées par les aléas climatiques, les prix payés aux producteurs de céréales reculent en effet de nouveau, en août (sur un an). La perspective de récoltes abondantes, notamment en céréales à paille, conjuguée au ralentissement de l’économie chinoise, ont finalement orienté à la baisse les prix du blé tendre. Les cours de l’orge continuent, eux, de progresser sur un an, soutenus par des exportations dynamiques vers la Chine mais leur accroissement est moins marqué qu’en juillet. Ceux du maïs et des oléagineux sont tirés à la hausse par des perspectives de récolte en retrait.

Les prix des vins AOP continuent de fléchir

Pénalisés par des disponibilités importantes (récolte + stocks) lors de la campagne 2014-2015, les prix des vins AOP sont à la baisse. Pour la nouvelle campagne, la production de vins 2015 s’annoncerait légèrement en deçà du niveau atteint en 2014 (- 1 %) mais au-dessus de la moyenne 2010-2014. Seule celle de vins IGP progresse sur un an, contrairement à la campagne précédente.

Les prix des fruits se maintiennent

Grâce aux cours des abricots, des pêches et des nectarines, stimulés par des productions en baisse, les cours des fruits connaissent une embellie malgré une demande moins ferme en pêches et nectarines. Les cours de la poire sont toutefois au-dessous des cours moyens sur cinq ans en ce début de campagne plutôt morose.

Ceux des légumes redeviennent également supérieurs. Seuls les cours du melon reculent, en lien avec une offre toujours abondante. L’offre réduite en tomates permet également aux cours de se redresser nettement sur un an, en août, et par rapport à la moyenne 2010-2014.

Bétail : les prix sont stables

Grâce à la hausse des prix des gros bovins et à la moindre dégradation des cours des ovins et porcins, les cours moyens des bovins sont quasiment identiques à ceux d'août 2014. Les cours des volailles poursuivent par contre leur baisse sur un an et par rapport aux prix moyens 2010-2014. Les prix des œufs amplifient leur progression sur un an.

A noter qu'au niveau du consommateur, les prix des produits alimentaires et des boissons sont en progression sur un an, en lien avec la hausse des prix des fruits, légumes et viandes. Les prix des fruits et  légumes répercutent l’augmentation des cours à la production. Ceux des viandes sont en légère hausse, hormis pour la viande de volailles et la catégorie des « autres viandes y compris plats cuisinés » dont les prix stagnent.

 

Source Agreste

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier