Applis mobiles professionnelles - L’information au bout des doigts

Amélie CLEMENT

Applis mobiles professionnelles - L’information au bout des doigts

Vous êtes de plus en plus nombreux à avoir un smartphone dans votre poche. En effet, en 2015, 44 % des exploitants connectés à internet étaient équipés d’un smartphone, contre 22 % en 2013 selon une enquête Agrinautes. Même tendance pour les tablettes.Regards croisés d’éleveurs utilisateurs d’applications professionnelles en production porcine et laitière à Plessala et Saint-Judoce dans les Côtes d’Armor..

Applis mobiles professionnelles - L’information au bout des doigts

L’application Porc au Gaec des 3 villages

Au Gaec des 3 villages à Plessala, Laurence gère la partie administrative de l’exploitation. Pour l’atelier porc, il fallait compter une petite heure par semaine pour tout saisir. L’idée de la saisie G3T sur téléphone est venue quand Alain a troqué son portable « hyper solide » pour un Smartphone. Avec Bérenger, ils gèrent l’atelier porcs.  Edi porc Smartphone leur simplifie le travail ; ils saisissent les inséminations, échographies, mises bas, sevrages, réformes en temps réel et consultent les carrières à tout moment sans avoir à revenir au bureau. Bérenger résume : « on a tout à portée de main ». Alain ajoute : « je ne suis pas très branché informatique, c’est très simple à prendre en main, je me demande pourquoi on ne l’a pas fait plus tôt ! ». Il poursuit  : « les remarques enregistrées permettent un meilleur suivi du troupeau, demain on souhaiterait pouvoir saisir le sanitaire et les mouvements GTE en direct. Tout le monde gagne du temps, pas besoin de réécrire sur les fiches bandes et de ressaisir pour Laurence qui se consacre davantage à l’atelier lait, avec Christian, et à la nouvelle activité de vente directe. »

Applis mobiles professionnelles - L’information au bout des doigts

L’ application Lait au Gaec du Champ Bily

Les trois associés du Gaec du Champ Bily ont opté, depuis 18 mois, pour la tablette dans la salle de traite. L’idée de Viviane, qui venait de s’installer, était de  mieux connaitre ses animaux, suivre le sanitaire. Elle explique : « les interventions sont saisies en temps réel ; nous savons quelles sont les vaches à tarir et les chaleurs à surveiller. Une synchronisation WIFI permet de récupérer les données sur le PC, le bilan sanitaire est calculé, l’évolution des pathologies consultable, les vaches à mammites, les boiteries, puis nous éditons le registre d’élevage annuel ». « En cas de contrôle, tout est prêt.  Aujourd’hui, on a toutes les données sous les yeux et  plus de facilité pour réformer une vache! » ajoute Philippe. Viviane précise : « sur la tablette, le carnet de santé de chaque vache s’affiche ; il sert au moment du tarissement pour adapter le traitement en fonction des cellules et du passif de l’animal, ce qui nous a permis de baisser le coût sanitaire.». De plus, toutes les interventions sont notées, y compris sur les veaux. Les éleveurs retrouvent  rapidement si une vache a une faiblesse pulmonaire, par exemple. Les suivis reproduction, production sont également disponibles. Et  lors de la traite, il est possible de consulter la fécondité et la production de l’animal. Pour les éleveurs, ce n’est que du bonus : « la nouvelle version nous permet également de saisir les vêlages, Mobi’pilot nous fait gagner du temps et de la sérénité », concluent Viviane et Philippe.

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier