Aprés 40 ans de service auprès des éleveurs, Bernard DUBOST passe l'étrier à son successeur

Denis FARADJI - ELVA NOVIA

L'équipe des inséminateurs de l'Allier et de ELVA NOVIA fête la retraite de Bernard

Inséminateur sur MONTMARAULT depuis 35 ans, Bernard DUBOST tire sa révérence, à l’occasion d’un pot qu’il a organisé pour saluer les éleveurs qu’il a accompagnés durant toutes ces années au sein de la coopérative. Président de la caisse locale Groupama de Villefranche d’Allier, élu dans sa commune durant 19 années, Bernard est connu pour son engagement et son dévouement.

Bernard DUBOST fait « parti du paysage » de la campagne Bourbonnaise. Cela fait bientôt 40 ans qu’il œuvre au service des éleveurs et de l’élevage au sein de la coopérative d’insémination. Issu d’une famille d’éleveurs de l’Allier, son père est le naisseur du taureau ALBATROS. Bernard a toujours été dans son élément au milieu des vaches.

Après un BTAO obtenu au lycée agricole de Moulins,  Bernard s’essaye un temps à l’enseignement au Lycée Agricole de Durdat-Larequille, mais il aimait mieux le contact des animaux et revient bien vite sur le terrain.

C’est en 1978 que Bernard entre à la coopérative de l’Allier, basée à Creuzier le Neuf. « A l’époque, on faisait un peu tous les métiers, on était des pionniers confie Joël, son cadet de quelques mois... » « On apportait de la technique aux éleveurs ». « On a appris à inséminer puis peu à peu on a fait des remplacements. On faisait aussi sauter des taureaux célèbres comme PRIMECO, PORTO, …on livrait les doses, on faisait les synchros et même parfois, il arrivait qu’on aide les filles à la compta, … à l’époque pas d’informatique, on était polyvalent et capable de s’adapter à toutes les situations. »

C’est en 1983, que Bernard prend en main le secteur de Montmarault, pour ne plus le quitter. Au cours de presque 40 ans d’activité, on en voit des changements !

Les coopératives se sont agrandies. D’abord l’Allier qui s’est rapproché de la Creuse et du Puy-de- Dôme, pour créer l’UCASE, puis elle devint très vite GENESIA et maintenant ELVA NOVIA.

Les élevages, aussi bien sûr, se sont transformés ; la taille moyenne des troupeaux a presque triplé, les bâtiments sont devenus des cathédrales, le nombre d’éleveurs a diminué. Ce sont des métiers qui ont beaucoup changés et dans lesquels, il a toujours fallu s’adapter, rebondir, innover pour être en phase avec les besoins des éleveurs. Etre dans le temps.

Pour Bernard, il y a une chose qui reste une constante, c’est l’importance de la qualité des rapports humains, la proximité que l’on a avec les éleveurs, la confiance. « Ça, cela ne se décrète pas, ça se tisse au fil des ans ». C’est pourquoi depuis 6 mois, Bernard a tenu à organiser la suite du service sur son secteur et a mis le pied à l’étrier à son successeur Hugo THOMAS. Aujourd’hui, c’est serein que Bernard va pouvoir consacrer tout son temps à ses proches et à son jardin.

Au cours de cette soirée Bernard a reçu la médaille d'officier du Mérite Agricole et la médaille du Travail, qui viennent récompenser 40 années d'engagement auprès des éleveurs, et de Groupama.

Aprés 40 ans de service auprès des éleveurs, Bernard DUBOST passe l'étrier à son successeur

Hugo THOMAS a repris le service sur le secteur de Montmarault depuis le printemps

Titulaire d’un DUT génie biologique, option agronomie, c’est Hugo THOMAS qui a repris le service sur le secteur de Montmarault, depuis le printemps. Rencontre :
« Je suis arrivé à ELVA NOVIA en 2016 et j’ai débuté dans le métier d’inséminateur comme remplaçant dans le Cézallier, puis dans la Creuse ». Mon père est éleveur de Charolaises à Agonges, à côté de la ferme de l’UTC». « Depuis toujours je suis passionné d’élevage et de génétique, et tout jeune j’ai réussi à me glisser dans la voiture de Daniel MARTEL,  l’inséminateur de mon père, pour l’accompagner dans ses tournées ». « Inséminateur c’est un métier qui me faisait envie». « Je tiens à remercier Bernard pour son aide et pour l’accompagnement qu’il m’a apporté au cours des derniers mois ». « C’est super de sa part de m’avoir passé le relai de cette façon ! »
Le n° de téléphone pour demander le passage reste le même : 0470073243
« A très bientôt, dans vos élevages »

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier