Asie : Les planteurs d'huile de palme déchantent

La crise économique mondiale et le reflux des cours du pétrole ont fait chuter les cours de l'huile de palme, provoquant une profonde inquiétude chez les petits planteurs en Asie du Sud-est.

Le prix de l'huile de palme est passé d'un record de 4.486 ringgit/t (1.248 dollars) en mars à moins de 1.500 ringgit avant de remonter légèrement ces derniers jours. Cette descente est en partie liée au recul des cours du brut, qui réduit l'attrait et la demande d'huile de palme pour le biodiesel.

Les prix sont désormais proches des coûts de production pour les producteurs indépendants en Indonésie et Malaisie, deux pays qui produisent 85% de l'huile de palme mondiale. Les planteurs indépendants, qui produisent environ un tiers de l'huile de palme en Malaisie et un quart en Indonésie, seraient au bord de la faillite. La situation est moins préoccupante pour les grosses sociétés possédant d'importantes plantations.

La Malaisie et l'Indonésie ont annoncé des mesures pour s'adapter à la baisse de la demande et des cours. Ils ont prévu de favoriser le remplacement des palmiers âgés de plus de 25 ans, ce qui devrait contribuer à réduire la production malaisienne de 10% l'an prochain. Kuala Lumpur a également réduit les taxes d'importation sur les fertilisants et décidé que tous les véhicules de l'administration rouleraient aux biocarburants dans les prochains mois.

Dans le court terme, ces mesures pourraient s'avérer insuffisantes, selon les experts de CLSA Asia-Pacific Markets, qui voient les prix tomber à 1.000 ringgit (280 dollars) la tonne en 2009.

L'essor de l'huile de palme ces dernières années est fréquemment décrié par les écologistes, qui accusent les plantations de détruire les forêts tropicales, menaçant ainsi d'extinction des espèces animales et contribuant au réchauffement climatique.

Source AFP

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires