Assemblée nationale : Le débat sur les OGM s'annonce houleux

SC avec AFP

Les députés rouvrent demain et jusqu'au 3 avril un débat qui promet d'être houleux sur les conditions de culture des OGM en France. Alors que la majorité entend défendre le texte amendé par le Sénat, les écologistes promettent de se battre «comme des chiens ».

Le porte-parole du groupe UMP, Marc Laffineur, demande un vote positif, estimant qu'il n'y a pas de complot derrière les OGM mais juste de grands espoirs : « L'enjeu de ce texte est de faire face aux trois grands défis que nous lance l'humanité : celui de l'alimentation, celui de l'environnement et celui de la santé », explique-t-il. Le président de l'Assemblée, Bernard Accoyer, appelle également de ses voeux un débat équilibré, en regrettant « un amalgame entre des intérêts privés, qui sont probablement critiquables, et les OGM en général, qui sont vitaux pour l'avenir de notre agriculture, de notre agronomie, de la recherche, des nouveaux médicaments (…) ».

A l'opposé, le député UMP de la Moselle, François Grosdidier, appelle l'Assemblée à refuser le texte, en revendiquant sa liberté de vote. En cause selon lui : « les doutes scientifiques et les enjeux éthiques» qui entourent les OGM. Les députés Verts ont également exprimé leur ferme opposition au projet de loi, s'engageant à se battre «comme des chiens» contre ce texte «sarkozyste».

Quant aux organisations anti-OGM, elles appellent le Gouvernement à reprendre la main sur ce texte, accusant les sénateurs de l'avoir «escamoté». Des manifestations pour le droit de produire et consommer sans OGM ont eu lieu dans plusieurs villes samedi.

Le débat ne s'arrêtera pas là. Le gouvernement a en effet accepté de lever l'urgence sur le projet de loi, qui repassera donc en deuxième lecture à l'Assemblée et au Sénat.

Publié par SC avec AFP

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier