Assurer les rendements… et les prix

 Assurer les rendements… et les prix

Les systèmes assurantiels sont plus que jamais d’actualité, en cette année doublement marquée par des rendements et des prix bas. Groupama, comme Pacifica, sont en train de faire évoluer leurs offres.

Depuis deux ans Pacifica, la filiale d’assurance dommage du Crédit Agricole teste un dispositif d’assurance du chiffre d’affaires auprès des agriculteurs, pour les cultures de blé et de colza. En 2016 la souscription est ouverte à 200 agriculteurs répartis sur 11 départements. « Le revenu est soumis à des aléas considérables », explique Bruno Lepoivre, directeur adjoint des marchés de l’agriculture et de la prévention chez Pacifica.

Cette nouvelle offre présente un intérêt pour un agriculteur qui ne bénéficie pas de garantie sur les prix de la part de son organisme stockeur. Elle est moins utile pour les surfaces contractualisées. L’agriculteur choisit le niveau de chiffre d’affaires pour lequel il souhaite être couvert. En cas de sinistre, dû à une baisse de rendement ou à une baisse de prix, l’agriculteur est indemnisé de la différence entre le chiffre d’affaire constaté et celui qu’il avait couvert.

« Ces tests sont encourageants mais nous n’en sommes qu’au début. Il faut d’abord que nous tirions les enseignements avant de passer de la phase de test au déploiement national », conclut Bruno Lepoivre. 

« Objectif stabilité »

Groupama, de son côté, lance une assurance chiffre d’affaires appelée « objectif stabilité ». Cette assurance est disponible depuis le 15 octobre. Dans un communiqué, l’assureur explique que « cette nouvelle offre concerne les productions de colza, blé tendre et maïs grain pour la récolte 2017 ».

La réflexion de Groupama s’inscrit aussi dans « une logique de test ». La nouvelle offre ne sera déployée que sur certains départements. 

Sur le même sujet

Commentaires 2

Guit 40

Ca va marcher comme l'assurance voiture ? Ma femme a eu trois accidents NON RESPONSABLE en 18 mois, son assurance l'a mise dehors

ESCHENMANN PHILIPPE OU MME "CLOCHE215"

encore une manipulation pour renflouer les pertes colossales subies par la spéculation. pour cela, on a de nouveau des paysans. on est vraiment pris pour des C......

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires