Attributions laitières : Pierre At : «privilégier l'avenir»

Alexandre CAYRAC

Les producteurs de lait vont pouvoir augmenter leur quota pour la campagne 2008-2009. Les critères de redistribution de la réserve départementale laitière ont en effet été officialisés. L'augmentation du quota régional devrait aussi profiter aux producteurs de lait aveyronnais. Pierre At, Président de la Fédération Régionale des Producteurs de Lait (FRPL) fait le point sur ces redistributions.

Selon quelles orientations ont été définis les critères de redistribution ?

Pierre At : «Une nouvelle fois le principe de redistribution retenu pour la prochaine campagne, tient compte de la capacité des producteurs à produire le lait qu'on leur attribue. Pour les 2,5% supplémentaires attribués par l'Europe au quota de Midi-Pyrénées, c'est à l'unanimité que la décision a été prise de cibler les producteurs qui ont réalisé l'ensemble de leur référence sur les deux dernières campagnes. L'objectif est clair : lutter contre la sous-réalisation.
Le choix de privilégier les Jeunes Agriculteurs a aussi été fait avec 20 000 litres de lait supplémentaires accordés pour chaque installation pendant trois campagnes.
Au niveau de notre département, le seuil de 95% de référence produite a été retenu, pour donner droit à une attribution issue de la réserve aveyronnaise. Malgré tout, les dossiers seront étudiés au cas par cas pour exclure le moins de producteurs possible, et toujours dans une philosophie de privilégier les plus faible référence.
Si ces choix ont pu faire débat, il est cependant indéniable qu'ils privilégient les producteurs d'avenir et permettront de lutter contre la sous-réalisation de nos exploitations tant au niveau régional que départemental. Mais au-delà de la gestion des volumes, nous n'oublions évidemment pas la bataille pour un prix du lait rémunérateur qui sera toujours la condition essentielle pour inciter les éleveurs à produire».

Source La Volonté Paysanne

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier