Aubrac : Christian Bos prend la suite de Michel Bos

C. Fournier

Christian Bos, frère de Michel Bos, a été élu mercredi nouveau président du syndicat aubrac cantalien.

Texte :
Lors de son dernier conseil d'administration, le 5 janvier, au restaurant Mallet de Lavastrie, le syndicat aubrac cantalien a élu son bureau et son nouveau président. En effet, après plus de dix ans à la tête du syndicat, Michel Bos souhaitait passer la main. C'est son frère, Christian Bos, 52 ans, administrateur depuis sept ans, dont la candidature (unique) s'est “progressivement mise en place” à la suite de la dernière AG de syndicat le 10 décembre, qui a donc repris le flambeau. Il sera secondé par Jean-Marie Vidalenc, 39 ans, qui occupe les fonctions de vice-président général, un poste spécialement créé. “C'est dans la race aubrac que l'effectif moyen par exploitation est le plus élevé d'où un problème de disponibilité”, exposait Christian Bos à l'issue de l'assemblé générale. Pas question pour autant de “laisser la moindre rupture s'installer au niveau de la structure syndicale ou de la race”, précisait-il.

Hommage à Michel Bos

“Mon frère a fait un gros investissement par rapport au syndicat”, poursuivait-il, tout en donnant la tonalité de cette nouvelle présidence : “Faire monter en puissance d'autres administrateurs et assurer la présidence entre deux et quatre ans, dans la continuité de ce qui a été fait en innovant, perfectionnant et en adaptant le syndicat. Il faut pour cela que le conseil d'administration soit une boîte à idées créatrice d'énergie sans jamais oublier d'où l'on vient, ce que l'on a vécu…” Une continuité qui s'illustrera au niveau des concours, notamment de l'emblématique départemental “dont Cézens a été une apothéose et Neuvéglise qui se prépare. Le départemental aubrac est en effet un des temps forts de la race et des manifestations agricoles du Cantal. Nous aurons aussi un certain nombre de réflexions à mener dans le sens d'un plan B pour ce même concours en cas de conditions météo difficiles”. Au niveau des quelque 160 adhérents du syndicat, un effort particulier sera engagé afin de déterminer l'impact des actions en cours pour les éleveurs et celles qui seraient susceptibles de les intéresser. Autre piste d'action, le syndicat souhaite “positionner la race aubrac en termes de qualité de viande et de santé animale. C'est peut-être l'une des seules viandes que l'on puisse aujourd'hui produire avec une qualité meilleure qu'il y a 40 ans… Nous voudrions donc communiquer sur le sujet et aller plus loin. Il ne faut pas non plus oublier que la trilogie : territoire, homme, animal nous va très bien.” Voici pour les pistes de réflexion que le nouveau bureau aura à conduire “sur le long terme”. Enfin, précisait Jean-Marie Vidalenc, “Christian Bos, devenant membre de droit, et Michel Bos restant administrateur, ce sont cinq représentants cantaliens qui siègeront donc désormais à l'Union aubrac.”
Plus d'infos à lire cette semaine dans L'Union du Cantal.
Droits de reproduction et de diffusion réservés.

Source L'Union du Cantal

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier