Auchan privé de vente d'alcool à Moscou

Auchan privé de vente d'alcool à Moscou

Le distributeur français Auchan a vu son autorisation de vendre de l'alcool suspendue dans onze hypermarchés de la région de Moscou, ce qui pourrait lui causer selon les analystes des pertes de plusieurs dizaines de millions d'euros.

Dans un communiqué, les autorités de la région de Moscou expliquent leur décision, qui s'applique à onze hypermarchés sur les 27 qu'Auchan compte dans la région, par les données incorrectes fournies par la chaîne sur ses volumes de ventes dans ses déclarations.

Cité par l'agence Itar-Tass, un responsable du ministère local en charge de superviser la distribution, Vladimir Posajennikov, a indiqué que son administration comptait lancer des poursuites et que la procédure pouvait durer deux à trois mois.

"Durant cette période, les magasins Auchan ne vendront pas d'alcool", a-t-il indiqué.

Les analystes d'Infoline, une agence spécialisée notamment dans la distribution, ont évalué les pertes subies à 17 millions de roubles par jour (384.000 euros) pour les seules ventes d'alcool. En comptant les répercussions de la baisse du nombre de clients sur les autres produits, ces pertes atteignent 40 millions de roubles (900.000 euros) par jour.

"Nous ne commentons pas ces estimations", a indiqué la porte-parole en Russie du groupe français, très implanté dans la capitale russe. "Auchan prend les mesures nécessaires pour rétablir le plus vite possible les ventes d'alcool dans la région de Moscou".

Le distributeur français explique les erreurs dans ses déclarations par un changement de législation et assure avoir déjà envoyé des déclarations corrigées. Les autorités régionales ont de leur côté souligné que les déclarations corrigées ne constituaient pas "un motif de rétablissement de la licence".

Source AFP

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier