Avancer l'âge au vêlage

CLASEL

Dans le contexte actuel d’augmentation de référence laitière aux travers des agrandissements et/ou des regroupements d’exploitations, l’avancement de l’âge au vêlage peut être un levier d’ajustement pour disposer plus rapidement d’animaux en production.

Des avantages :

• Libérer des surfaces et de la place en bâtiment.
• Gagner du temps de travail sur l’élevage des génisses (intérêt selon la période, la main-d’œuvre disponible).
• Permettre de réduire les unités d’azote produites.
• Augmenter la productivité par jour de vie et profiter plus rapidement du progrès génétique.
• Limiter l’achat d’animaux.

Quelques limites :

• Risque de modifier les périodes des vêlages dans l’année et ainsi désorganiser le travail affecté à ces tâches.
• Maîtriser l’élevage des génisses afin d’obtenir des croissances et des poids objectifs adaptés à cette précocité de vêlage.
• Anticiper l’inertie de la production supplémentaire obtenue en modulant le taux de réforme pour la campagne suivante.

Concernant l’approche économique un exemple de budget partiel réalisé en avançant l’âge au vêlage de 6 mois pour un lot de 10 génisses (vêlage à 27 mois au lieu de 33 mois) est consultable sur le site www.clasel.fr, rubrique Rentabilité.
L’intérêt économique de cette démarche ne s’applique que l’année où il y a une augmentation de référence ou de volume supplémentaire.

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier