Avenir de la PAC : Les Régions doivent s'inscrire dans une politique globale»

Eva DZ

Avenir de la PAC : Les Régions doivent s'inscrire dans une politique globale»

L'association des Régions de France organisait un séminaire sur les Régions et l'avenir de la PAC ce jeudi 25 septembre à Clermont Ferrand. Une rencontre à laquelle participaient Mariann Fischer Boel, commissaire européenne à l'agriculture et Michel Barnier, ministre de l'agriculture. Le point de vue de Dominique Barrau, président de la FDSEA de l'Aveyron, secrétaire général de la FNSEA.

Les Régions de France s'intéressent à leur engagement dans l'avenir de la PAC. Qu'en pensez-vous ?

Dominique Barrau : «C'est plutôt positif que les Régions s'intéressent à la PAC. Ce n'est pas choquant dans la mesure où les Régions ont compétence en matière économique. Le poids de l'agriculture se retrouve dans les emplois générés sur le territoire, dans le solde positif des entreprises agroalimentaires en France, ...
De plus, il est important que les Régions s'intéressent aux évolutions dans les domaines comme l'environnement, la problématique territoriale, les circuits courts...

A quel niveau les Régions de France peuvent intervenir dans la PAC ?

Dominique Barrau : Pour répondre aux besoins alimentaires, l'addition de politiques régionales ne pourra suffire à accompagner une agriculture à la fois de qualité et en quantité. C'est pourquoi je pense qu'il faut définir un cadre, une politique globale dans laquelle les Régions trouveront leur place et apporteront les moyens de satisfaire l'autosuffisance alimentaire».

Source La Volonté Paysanne

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier