Aveyron : FDSEA et JA mobilisés pour 2012

Eva DZ

FDSEA-JA Aveyron

L’année 2012 est à peine commencée que déjà, les responsables professionnels de la FDSEA et des JA sont mobilisés. Ils ont rencontré ce mardi 3 janvier, Mme le Préfet de l’Aveyron, Cécile Pozzo Di Borgo, arrivée dans le département en fin d’année. Au terme d’une rencontre de deux heures, Dominique Fayel, Francis Grau et Patrice Falip ont fait le point sur les sujets brûlants de cette nouvelle année.

«Mme le Préfet a mesuré toute l’importance du secteur agricole et agroalimentaire dans le département de l’Aveyron ainsi que son poids auprès des instances nationales», se sont réjouis Dominique Fayel, président de la FDSEA et Patrice Falip, président des JA, à l’issue de la rencontre à laquelle participait également Philippe Boda, directeur de la DDT. 

Le foncier au cœur des préoccupations

Le premier sujet abordé par les responsables professionnels est la mise en place dans les prochains jours de la commission départementale de consommation des espaces agricoles (CDCEA). «Nous avons expliqué à Mme le Préfet combien le  foncier était au cœur de notre métier d’agriculteur», a expliqué Dominique Fayel. «Notre demande a porté sur la représentativité des agriculteurs au sein de cette instance qui ne doit pas être majoritairement composée d’élus», a-t-il ajouté. Cette commission aura pour mission de veiller à une consommation économe du foncier. «Nous serons vigilants quant au fonctionnement de cette CDCEA», ont martelé Dominique Fayel et Patrice Falip.Mise en place par la dernière loi de modernisation de l’agriculture, une taxe est prélevée sur les terres qui changent de destination et le produit de cette taxe devait permettre d’abonder un fonds pour les jeunes agriculteurs. Néanmoins, les JA de l’Aveyron soulignent le niveau faible de cette taxe et de son application. De plus les critères d’attribution pour les JA sont assez restrictifs. Pour preuve, pour l’année 2011, seul un jeune agriculteur pouvait prétendre à ce fonds ! «Pourtant cette source de financement est intéressante pour les jeunes, notamment pour l’accès au foncier, qui reste une difficulté», précise Patrice Falip. 

Sécheresse 2011 : règlement du solde en février

La sécheresse 2011 a bien entendu été largement abordée. «La partie administrative du dossier des calamités agricoles est en voie d’être traitée», a rappelé Dominique Fayel. Le comité national d’assurance en agriculture a délivré un avis favorable le 15 décembre, pour la totalité du département de l’Aveyron, validant les taux de perte définitifs. Les agriculteurs des neuf dernières communes reconnues (Monts de Lacaune) ont reçu un dossier de demande d’indemnisation qu’ils doivent compléter et retourner en DDT avant ce vendredi 6 janvier. Le solde des paiements devrait intervenir en février. Au titre de la sécheresse 2011, l’Aveyron devrait bénéficier d’une enveloppe de 22 millions d’euros sur une enveloppe nationale de 240 millions d’euros. «Cette reconnaissance va faire du bien aux trésoreries car les achats d’aliments et de fourrages seront encore importants d’ici le printemps et la remise à l’herbe des troupeaux», ont précisé les responsables professionnels. Dominique Fayel a cependant rappelé que le dispositif des calamités agricoles ne prend en char-ge que 28% des pertes.

Installation : appui à l’installation

Les JA de l’Aveyron ont rappelé à Mme le Préfet le nombre d’installations réalisées dans le département plaçant ce dernier parmi les premiers au niveau national. Le président, Patrice Falip a particulièrement alerté la représentante de l’Etat sur le nouvel arrêté ministériel qu’il juge «trop restrictif». «Pendant la phase d’installation, le jeune bâtit un plan de développement de l’exploitation (PDE) qui lui permet de réaliser un chiffrage de son exploitation pour les cinq ans à venir. Nous souhaitions que cet outil puisse être le plus précis possible pour le candidat néanmoins, le nouvel arrêté prévoit qu’en cas de modification du PDE (achat supplémentaire de fourrages en cas d’aléas climatiques,... par exemple), un avenant devait être réalisé et nécessiterait un coût supplémentaire», regrette Patrice Falip. 

Prochaine rencontre le 18 janvier

La profession a invité Mme le Préfet à visiter une exploitation, mercredi 18 janvier. La rencontre se déroulera à Luc. En présence d’un responsable de la DREAL, la FDSEA et les JA aborderont le dossier de l’irrigation en s’appuyant sur l’exemple du lac mis en place sur la commune. De même les responsables professionnels réaliseront un nouveau tour des dossiers d’actualité en particulier le lait de chèvre.

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier