Banque mondiale : 50 millions d'euros pour l'agriculture du Zimbabwe

La Banque mondiale a annoncé l'injection de 74 millions de dollars (50,5 millions d'euros) dans le secteur agricole au Zimbabwe, qui devraient bénéficier à quelques 700.000 fermiers.

Les fonds sont de 74 millions de dollars, en hausse par rapport aux 25 millions de l'an dernier (un peu plus de 17 millions d'euros). Ce montant permettra d'aider quelques 700.000 fermiers. L'économie du Zimbabwe est en ruines et plus de la moitié de la population dépend d'une aide alimentaire pour survivre.

Cette annonce survient après la publication d'un rapport faisant état du versement de seulement 3% des compensations dues par les autorités suite à la saisie de 6.500 fermes appartenant à des blancs depuis une dizaine d'années. Saisies réalisées dans le cadre de la réforme agraire voulue par le président Robert Mugabe.

Selon ce rapport, la réforme agraire a réduit de 50.000 hectares la surface des terres cultivées, tandis que la surface des terres irriguées a été baissée de plus de 9% pour atteindre 139.500 hectares.

Cette réforme est un sujet extrêmement sensible au Zimbabwe, où la minorité blanche avait conservé une majorité des terres arables après l'indépendance en 1980. En 2000, le président Mugabe a lancé cette mesure, officiellement pour corriger les inégalités de l'époque coloniale. Menée dans la précipitation et la violence, elle s'était conclue par le départ forcé de plus de 4.000 fermiers blancs et une désorganisation totale de la production, notamment de produits alimentaires et de cultures de rapport comme le tabac.

Source d'après AFP

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires