Barrage de Sivens : le projet initial définitivement abandonné

Barrage de Sivens : le projet initial définitivement abandonné
Le projet initial de barrage de Sivens a suscité dès son origine une vive contestation.

Après deux années de controverses et des manifestations, le projet initial de barrage à Sivens a été abandonné par l’État qui va ouvrir des discussions pour une retenue d'eau moins importante destinée essentiellement aux besoins des agriculteurs.

L'arrêté d'abandon de la retenue d'eau de Sivens prévoyant l'abrogation de la déclaration d'intérêt général du projet a été signé jeudi, veille de Noël, par le préfet du Tarn et son collègue du Tarn et Garonne. Cet arrêté est susceptible d'un recours devant le tribunal administratif de Toulouse, précise le texte.

Cette signature va permettre à l'Etat de dédommager le département conformément au vote de son assemblée du 11 décembre. L'accord transactionnel porte sur une compensation de 3,4 millions d'euros sur l'abandon du projet : 2,1 ME pour les dépenses en pure perte et 1,3 ME pour réhabiliter la zone humide.

Le barrage de Sivens a suscité dès son origine une vive contestation. La zone a été occupée et a été à l'origine de manifestations avec des heurts lors desquels le militant écologiste Rémi Fraisse a été tué par une grenade offensive lancée par un gendarme. L'enquête est toujours en cours.

L'officialisation de cet abandon, pourtant annoncé depuis mars dernier, a été critiquée par le sénateur DVD du Tarn et Garonne François Bonhomme, qui avait révélé sur Twitter la signature "en catimini" de l'Etat. Il a dénoncé un "gâchis", une "capitulation" et un "Noël de la lâcheté".  

Un Sivens light

Cet arrêté va permettre au contraire d'engager les discussions sur la nouvelle retenue d'eau qui va s'inscrire "dans l'un des premiers projets de territoire" voulus par la ministre de l'Environnement Ségolène Royal, a estimé le président socialiste du Tarn, Thierry Carcenac. "Il reste le volume de la retenue à déterminer. Ce sera fait en fonction du besoin des agriculteurs", a-t-il précisé, soulignant que le nouveau projet "pour être conforme aux directives européennes" doit prévoir "une continuité écologique du ruisseau", contrairement à l'ancien.

L'arrêté "ne remet pas en cause le projet de Sivens", a déclaré Xavier Beulin, président de la FNSEA. Pour lui, il s'agit seulement d'un "recalibrage du projet" initial et la profession "attend la réalisation de cet ouvrage pour des questions agricoles et de salubrité".

Surnommée le "Sivens light", la nouvelle retenue pourrait être construite en amont et devrait représenter la moitié de l'ancien projet.  Cette version est déjà contestée. José Bové, député européen écologiste, préconise "plusieurs retenues avec des petits lacs collinaires", "une meilleure utilisation des retenues existantes dans la zone" ou de revoir les types de cultures car "il va y avoir une raréfaction de l'eau".

 

Source AFP

Sur le même sujet

Commentaires 13

barinne

bove il est comme beaucoup il a trouve ça place du Larzac il a n'a plus rien a foutre ce qui l'interresse c'est quelque voix la haut il est comme s'il etait au paradis

esclaves

normal que mr bove soit contre chez lui il vie dans un causse desertique comme le sahara c est un chameau donc il a besoin de defendre pas des lacs

stagiaire

Jai honte en tant qu exploitant de legumes de laisser des pif et autres s exprimer sur les moyens de productions permettant au monde agricole de vivre meme dans un contexte difficille

jean

ridicule cet abandon . Des barrages bien plus gros que Sivens uniquement pour faire de la neige a nos bobos écolos ne provoquent aucunes contestations.Le côté honteux des opposants a SIVENS c 'est cette désinformation sur la capacité du barrage pour rdonner de l'eau toute l'année a un cour d'eau habituellement à sec une année sur deux plusieurs mois de l'année

barinne

bientôt avec le rechauffement on produira de la vigne au pole nord depuis qu'il mange du poisson ça les changeras il doivent en avoir marre de manger toujours la meme chose je ne les envies pas et nous des criquets ??

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier