Bilan 2010 (5/6) : Le coût des intrants diminue modérément

La valeur des consommations intermédiaires de la branche agriculture décroît modérément en 2010 ( 3,0 %), comme en 2009, du fait de la baisse conjuguée de leur prix global et de leur volume. Alors que les prix des engrais diminuent fortement, ceux de l'énergie s'accroissent.

Les achats d'aliments pour animaux (hors produits agricoles intra-consommés) sont le poste principal des dépenses. Ils sont quasiment stables en 2010, après avoir chuté en 2009 en volume et surtout en prix. En 2010, la légère hausse des volumes est compensée par la baisse des prix. Les quantités consommées d'aliments composés augmentent pour toutes les catégories, excepté les aliments pour porcins.

Après avoir diminué de 22 % en 2009, la facture énergétique augmente de 20,5% en raison de la hausse du prix du pétrole ; en 2010, le prix du fioul domestique, première source d'énergie consommée par l'agriculture, s'accroît de 26,7 %. En revanche, les dépenses en produits de protection des cultures diminuent fortement, après une année 2009 stable. Dans un contexte économique difficile, les agriculteurs ont en effet eu la volonté de réduire leurs charges, en achetant ces produits en moindre quantité.

Le coût des engrais baisse très fortement en 2010 ( 31,2 %) malgré une hausse de 5 % des volumes utilisés. En effet, le prix des engrais chute, après deux années de forte croissance.

Source Insee, comptes prévisionnels de l'agriculture arrêtés en novembre 2010

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier