Blé : les prévisions de production encore à la hausse

SC

Blé : les prévisions de production encore à la hausse

FranceAgriMer a relevé la semaine dernière sa prévision de production de blé tendre 2015 pour la France, à près de 41 millions de tonnes, soit 9,4% de plus que l’an passé. Les estimations d’exportation vers pays tiers sont en légère hausse alors que nos orges séduisent toujours les Chinois.

Face à cette récolte pléthorique, l’exportation reste le point clef de cette campagne 2015/2016. La France avait, au 9 octobre, exporté 2,3 millions de tonnes vers pays-tiers (dont 1,4 Mt vers l’Algérie). Sur les trois premiers mois de cette campagne, les quantités embarquées sont en hausse de 17%  par rapport à la campagne précédente, mais 15% inférieures au record de 2013/2014.

Pourtant, la concurrence de la provenance mer Noire reste importante. L’Égypte a d’ailleurs de nouveau préférée l'Ukraine et la Russie à la France, lors de son dernier appel d'offres. Le GASC a en effet acheté 180.000 tonnes de blé russe et 60.000 tonnes de blé roumain à 212 $/t CAF de moyenne alors que la meilleure offre française était à 216 $/t CAF, d’après Agritel. Les prix russes commencent toutefois à remonter.

Plus de 2 Mt d’orge exportées en Chine

Dans ces dernières estimations, FranceAgriMer table sur un total export blé tendre (grains) de 19,2 Mt dont 7,6 t vers l’Union Européenne et 11,5 Mt vers pays-tiers. C’est la perspective de vente vers un nouveau marché, le Mexique, qui a poussé l’Office céréalier à légèrement réévaluer ses estimations vers pays-tiers.

Pour l’orge, France-Agrimer note un chiffre hors normes en termes d’exportation qui s’élève à 2,1 Mt, du fait de ventes toujours aussi dynamiques vers la Chine. Ce pays représente 96% des exports d’orge français vers pays-tiers au 9 octobre. De bons rendements entraînent par ailleurs une revalorisation de 100.000 t de la production 2015.

La production de maïs est revue à la baisse  à 13 Mt (-240 kt par rapport à septembre).

 

Publié par SC

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier