Blocage de la grande distribution : Risque de rupture dans les rayons des supermarchés

Le mouvement de blocage des plateformes d'approvisionnement des grandes surfaces risque d'engendrer des ruptures de marchandise dans les rayons.

Le blocage par les agriculteurs de près de la moitié des plateformes logistiques en France va perturber l'approvisionnement des grandes surfaces en produits alimentaires et par ricochet les achats de leurs clients, notamment lors des traditionnelles courses du samedi, prévient la grande distribution.

« On travaille en flux tendu, les magasins sont livrés tous les jours. Le moindre blocage des centrales entraîne immédiatement des ruptures dans les rayons », explique un porte-parole du groupe Système U. D'après lui, les conséquences peuvent être importantes, mais tout dépendra de la durée et du nombre des blocages. Le groupe Système U, qui déplore ce mouvement de colère, prévient qu'il ne pourra rien faire pour pallier ces perturbations.

Intermarché s'estime injustement pénalisé

L'enseigne Intermarché, déjà touchée par des actions dans l'Ouest, s'estime, quant à elle, injustement pénalisée par ce mouvement. Elle affirme être la seule dans la distribution à avoir pris fait et cause pour les agriculteurs. « Des centaines de magasins sont sur le carreau et s'il n'y a pas de déblocage, nous serons contraints de mettre le personnel au chômage technique », annonce Eric Mozas, président d'Intermarché, qui met en garde contre des débordements.

De son côté, Carrefour s'est contenté d'indiquer que le groupe avait pris toutes les dispositions nécessaires pour assurer l'approvisionnement de l'ensemble de ses magasins.

« Malgré un probable agacement, les consommateurs comprennent les paysans », juge toutefois Jean-Michel Lemétayer, président de la Fnsea, dans une interview au Monde publiée aujourd'hui.

Source d'après AFP

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier