Blocage de la RN12 près de Saint-Brieuc: les agriculteurs délogés dans le calme

Blocage de la RN12 près de Saint-Brieuc: les agriculteurs délogés dans le calme
Image d'archive

Des dizaines d'éleveurs bretons qui bloquaient avec des tracteurs depuis mercredi la RN12 entre Rennes et Brest, près de Saint-Brieuc, pour réclamer l'attention du gouvernement sur la crise qu'ils traversent, ont été évacués dans le calme jeudi matin.

L'évacuation s'est déroulée dans le calme, et sans violence, mais l'axe restait coupé à la circulation le temps de remettre en état les voies.   L'opération a commencé à 07h45, a confirmé la préfecture des Côtes-d'Armor et "tout se passe très bien, il n'y a pas d'affrontement". Les agriculteurs se sont retranchés sur l'axe de co-voiturage installé le long de la RN12, selon cette même source. Les déviations mises en place mercredi restent en fonction et la préfecture promet une remise en fonction de cette axe majeur pour la Bretagne "dans les meilleurs délais". Des personnels de la direction des routes étaient attendus sur place jeudi matin pour évaluer les dégâts et permettre la réouverture de la Nationale, a précisé la préfecture. Mercredi après-midi, les agriculteurs avaient fait des feux de palette ou encore de pneus pour se réchauffer, et installé podium, tentes et barbecues, prêts à tenir sur place plusieurs jours à l'appel de la Fédération départementale des syndicats d'exploitants agricoles (FDSEA) et des Jeunes agriculteurs (JA) des Côtes-d'Armor. Ils avaient aussi démonté des barrières de sécurité.

"Valls, tu nous aimes?"

Il s'agissait pour eux d'attirer l'attention des pouvoirs publics sur une crise qui n'en finit pas et dans laquelle des milliers d'emplois sont en jeu. "Valls, tu nous aimes?? Viens nous le dire ici et maintenant!!!", clamaient les manifestants sur des dizaines d'affichettes placardées sur leurs tracteurs ou leurs véhicules. Plusieurs dizaines d'agriculteurs ont aussi manifesté jeudi matin, dès 07h00, en Sarthe, à l'appel des JA du département, bloquant plusieurs axes permettant d'entrer au Mans, avec les mêmes revendications économiques, et en solidarité avec les éleveurs bretons mobilisés. "Après toutes les belles annonces que nos élus de la République nous ont faites cet été ou cet automne, on arrive en ce début d'année 2016 dans des situations encore plus critiques qu'il y a un an, les prix se sont extrêmement dégradé, entre autres sur la filière laitière", a ainsi expliqué David Bourdin, président des JA 72. Les éleveurs tirent depuis des mois la sonnette d'alarme en raison des cours trop bas, inférieurs aux coûts de production, auxquels le porc, le lait et la viande bovine sont achetés par les industriels de la transformation. De nombreux agriculteurs en faillite sont contraints de mettre la clé sous la porte. Les spécialistes considèrent qu'en moyenne, une exploitation génère sept emplois (y compris ceux en amont et en aval de l'élevage). Dans l'élevage porcin, ils sont environ 20% dans cette situation, selon les chiffres des centres de gestion. Les syndicats veulent également obtenir l'engagement des distributeurs et des industriels pour que les négociations commerciales annuelles en cours se fassent dans le respect d'un prix équitable reversé au producteur, mais aussi de la transparence sur la répartition des marges tout au long de la filière.

Source avec AFP

Sur le même sujet

Commentaires 6

car

Mais ou sont les autres il y a que les bretons pour manifester vive la solidarité agricole

CHABLE360

agriculteur Français battez vous oublier vos etiquettes vous faites le meme job et vous le faite tres bien

payculteur

et faire valser les valseuses....

valseuse

la France ne peut pas protéger ses éleveurs Français tant q on aura des incompétents non intelligents au gouvernement.il faut commencer par virer ces guignols

dob

plus de libéralisme, vite !!!
(ce que souffle la FNSEA à leurs adhérents en faisant croire que ça les sauvera alors que ça les écrase).
Et ça marche !!!

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires