Blocus de Paris : Pac et sur-fiscalisation au coeur des revendications

SC avec AFP

Blocus de Paris  : Pac et sur-fiscalisation au coeur des revendications
AGPM et AGPB appellent les céréaliers à soutenir les manifestations locales.

L'appel au "blocus de Paris" jeudi, lancé par la FDSEA et les JA d'Ile-de-France, aurait pris de court leurs états-majors et ne concernerait que l'ouest de Paris. Au delà de la sur-fiscalisation, c’est le rejet de la future politique agricole qui serait le moteur de la grogne.

L'appel est parti lundi à l'insu des directions nationales : dans un même communiqué, la FDSEA d'Île-de-France et la section régionale des Jeunes Agriculteurs (JA) appellent leurs adhérents à la "mobilisation générale pour un blocus de Paris" jeudi 21 novembre, pour exprimer leur "ras-le-bol d'une sur-fiscalisation". Aujourd'hui, on apprend que les Jeunes agriculteurs de la Seine-et-Marne et du nord du Bassin parisien ont refusé de s'associer aux cortèges et mobiliseront leurs adhérents le 29 novembre.

Le président des JA François Thabuis, contacté par l'AFP, insiste sur la dimension "très locale du mouvement, qui ne concerne que l'ouest de l'Ile-de France".  L'appel survient de plus à un moment où la direction nationale des JA privilégie, selon M. Thabuis, "les propositions de fond notamment via la loi d'avenir" agricole qui vient d'être présentée en Conseil des ministres. 

De son côté, Xavier Beulin, le patron de la puissante FNSEA, avait précisé la semaine dernière qu'il n'appellerait pas à de nouvelles mobilisations nationales contre l'écotaxe mais que les syndicats régionaux étaient libres de prendre des initiatives. 

La PAC au cœur de ce mouvement d'humeur ?

Damien Greffin, qui préside la FDSEA d'Ile-de-France, confirme que la mobilisation est dispersée et se dit prêt à "recommencer" avec les autres le 29. Mais "à un moment donné, la situation est telle qu'on ne peut pas ne pas réagir", justifie-t-il, évoquant un "cumul" de taxes et de réglementations qui conduit au "ras le bol" notamment chez les producteurs de betteraves et les céréaliers.

Pour Stéphane Le Foll, c'est bien "la réforme de la PAC et la redistribution d'une partie des aides des céréaliers à l'élevage" qui est en cause dans ce mouvement d'humeur. Le soutien des sections céréalières de la FNSEA (AGPM et AGPB) à ces manifestations semble lui donner raison. Dans un communiqué, les associations de producteurs de blé et de maïs  appellent en effet "les céréaliers à soutenir les manifestations départementales". Ils dénoncent notamment "la redistribution anormale au profit des 52 premiers hectares", s’opposent à tout prélèvement supplémentaire sur le premier pilier de la PAC" et demandent "une application du verdissement pragmatique et non pénalisante".

Reste à évaluer les perturbations aux abords de Paris. Damien Greffin affiche l'intention de faire bloquer les "principaux axes", mais il sait aussi que "si nos adhérents ont entendu notre appel, les forces de l'ordre aussi" et qu'il sera sans doute difficile de faire passer les tracteurs.

Publié par SC avec AFP

Sur le même sujet

Commentaires 4

fairytales

banco jackpot pour les cerealiers d'ile de France , une greve totalement impopulaire non comprise par les gens, qui met en colere les eleveurs , qui genent les travailleurs ....Et cerise sur le gateau un pompier est decedé a cause d'un barrage filtrant , honte à la fnsea ile de france , et gros soutien à la famille de ce pompier et ses collegues

Bazilou

En Ile de france on est habitués aux greves de la RATP ou de la SNCF. cette année ce sera un peu différent: on aura les blocages de CGTAgriIDF.... Merci à nos amis des campagnes !

fairytales

quand on lit tous les arguments ajouté pour noyer la revendication principale , c'est a dire reprendre des ronds de la pac....le reste ne tient pas bcp, la hausse de la tva sur les engrais , au pire c'est une avance de tresorerie a l'etat pour des gens en ile de france qui en ont de coté plutot bcp

ehoui

je comprends greffin il y a un vrai ras le bol c'est vrai sortir des marges indeceentes depuis autant d'années en betteraves , sortir 90 a 110 qx /ha , et pas loin de 15 a 20 000 euros par mois ....c'est usant la defiscalisation les pauvres n'ont pas de souci

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires