Bordelais : Un grand cru classé passe sous pavillon chinois

S C

Bordelais : Un grand cru classé passe sous pavillon chinois
(Photos Château de Bellefont-Belcier)

Un industriel chinois vient d’acquérir le château de Bellefont-Belcier dans le vignoble bordelais, le premier grand cru classé de Saint-Emilion acheté par un investisseur de ce pays, a-t-on appris jeudi auprès de l'intermédiaire de la vente.

La transaction, qui est "finalisée" selon le cabinet Franck Lagorce Conseil,  est intervenue la semaine dernière pour un montant qui n'a pas été communiqué.  Ce château d’une vingtaine d’hectares  de vigne, avec un réceptif (séminaires…) appartient à plusieurs associés dont Alain Laguillaumie et Dominique Hébrard. L'acquéreur, un industriel de la métallurgie de 45 ans, emploie 20 000 personnes en Chine. Il a décidé de se diversifier dans le vin et a créé dans son pays une chaîne d'une quarantaine de magasins de vente.

Bellefont-Belcier serait ainsi le premier cru classé acquis par un Chinois dans tout le Bordelais. L'acquisition est la plus prestigieuse réalisée ces dernières années dans le Bordelais par un investisseur chinois. Les Chinois y ont acquis une trentaine de châteaux depuis cinq ans (sur un total de 7 400 exploitations), mais les analystes du secteur et spécialistes de l'immobilier viticole préviennent que la vague d'achats va progressivement porter sur des châteaux de plus en plus prestigieux, même si la profession refuse de parler d'une "ruée".

En août dernier, c'est un nom prestigieux de Bourgogne, Gevrey-Chambertin qui avait été acquis par un investisseur chinois, pour une somme avoisinant les 8 millions d'euros. Un phénomène inquiétant mais qui qui illustre une réalité commerciale : la Chine est devenue depuis l'an dernier la première destination à l'exportation des vins de Bordeaux.

L’information a été révélée par le site www.terredevins.com

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier