Bruxelles : Un catalogue de «mesurettes» pour résoudre la crise

SC

La Commission européenne a proposé mercredi des aides limitées aux agriculteurs touchés par la chute des prix du lait et se se refuse à envisager une baisse ou un gel de la production.

Invitée par les ministres de l'Agriculture à apporter une réponse à la baisse de 50% des prix du lait depuis fin 2007 qui met en danger la survie de nombreux producteurs, la commissaire à l'Agriculture, Mariann Fischer Boel, a reconnu son impuissance et n'a présenté que des mesures techniques d'ampleur limitée.

La Commissaire s'est contentée de rappeler les mesures disponibles comme le régime d'aide au stockage privé du beurre, les achats d'intervention pour le beurre et le lait, les restitutions à l'exportation …

Elle rappelle, qu'à titre exceptionnel, la Commission autorisera les États-membres à verser aux exploitations jusqu'à 70% des paiements directs, non plus à partir du 1er décembre, mais dès le 16 octobre.

Bruxelles propose également aux ministres de faciliter l'octroi d'aides publiques nationales ou de prêts aux exploitants en difficulté. Ce qui potentiellement pourrait permettre de verser jusqu'à 15.000 euros à chaque producteur d'ici fin 2010.


Un «superprélévement» pour dépassement de quotas

Parmi les autres mesures, figurent la possibilité, pour les États-membres, d'infliger un «superprélèvement» aux exploitants qui dépassent leur plafond individuel et d'utiliser les fonds ainsi récoltés « pour financer l'abandon volontaire de la production de lait ».

En revanche, Bruxelles refuse l'idée d'une prime à l'abattage des vaches et rejette de procéder à une réduction des quotas ou à un gel de l'augmentation déjà approuvée. « Je vous en prie, ne faites pas des quotas un bouc émissaire facile », a plaidé Mme Ficher Boel à l'adresse des exploitants.

Le niveau de production est aujourd'hui inférieur de 4,2% au niveau des quotas européens, ce qui prouve que c'est seulement la baisse de la demande de produits laitiers en Europe et dans le monde qui est à l'origine de la crise, argue la commissaire.

Publié par SC

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires