Budget : Agriculture et Ecologie devront se serrer la ceinture

Budget : Agriculture et Ecologie devront se serrer  la ceinture

D’après les chiffres annoncés par Bercy, le budget du ministère de l'Agriculture sera amputé l’an prochain de 10% de ses crédits. Le budget du ministère de l’environnement sera également en forte diminution.

Comme le président de la république l’avait annoncé : le gouvernement réduira de 10 milliards d'euros les dépenses de l’État. Une réduction de crédits qui touchera de plein fouet l’Agriculture et l’Environnement.

Le budget du ministère de l'Agriculture, de l'Alimentation et de la forêt devrait voir ses crédits passer de  3,47 milliards d'euros en 2012 à 3,1 milliards en 2013.

Mais  le ministère de l'Économie et des Finances précise que la mesure d'exonération de charges pour l'emploi permanent dans l'agriculture, prévue en 2012,  n'a pas été mise en œuvre et 210 millions d'euros n'ont donc pas été dépensés en 2012. La baisse réelle des crédits atteindrait  donc 160 millions d'euros, soit une réduction de 4,6 % . En ajoutant le budget de l'enseignement agricole, le budget total du ministère serait de 5 milliards d'euros en baisse de 3 % par rapport à 2012. Le ministère prévoit de réduire sa masse salariale de 320 emplois en 2013.

Le ministère de l'Écologie, du Développement durable et de l'Énergie n’est guère mieux loti. Son budget passera de 8 milliards d'euros à 7,64 milliards d'euros pour 2013. En 2013, 614 emplois devront être supprimés.

Lire aussi :

FNSEA et JA dénoncent un « budget de crise »  

Agriculture : Pas d'allègement du coût du travail permanent

Saisonniers agricoles : L’exonération de cotisations limitée aux bas salaires

 

Sur le même sujet

Commentaires 3

bravo

Si seulement cet effort de réduction des effectifs pouvait se poursuivre et quelques années ! En portant surtout sur les catégories A (cadres).
Ainsi, peut-être un jour, faute de personnel, le MINISTÈRE DE L'AGRICULTURE serait-t-il contraint de simplifier ses procédures administratives et autres dossiers PAC dignes du roi Ubu.

bravo

Si seulement cet effort de réduction des effectifs pouvait se poursuivre et quelques années ! En portant surtout sur les catégories A (cadres).
Ainsi, peut-être un jour, faute de personnel, le MINISTÈRE DE L'AGRICULTURE serait-t-il contraint de simplifier ses procédures administratives et autres dossiers PAC dignes du roi Ubu.

jememare

voila une mesure courageuse , le nombre d'agriculteurs lui aussi baisse tous les ans et il n'est pas questions de substituer le financement des emplois dans les ministères par des CVO payé par les agriculteurs ou prélevé sur les aides du 2ème pilier solutions préconisé par le syndicat solution .

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier