Budget européen: La France veut récupérer plusieurs milliards pour la PAC

Budget européen: La France veut récupérer plusieurs milliards pour la PAC

L'enveloppe allouée à la Politique agricole commune (PAC) dans le projet de budget européen 2014-2020 est insuffisante et la France demande un réajustement de "plusieurs milliards", a souligné le ministre français des Affaires européennes, Bernard Cazeneuve.

"Nous n'avons pas besoin de procéder à coupes supplémentaires, mais à un réajustement entre les politiques", a déclaré le ministre lors d'un point de presse en marge de la session plénière du Parlement européen. M. Cazeneuve s'est refusé à chiffrer les demandes françaises. "Je sais de combien nous avons besoin, mais je ne vais pas vous livrer toutes les cartes", a-t-il répondu à l'AFP. "Nous avons besoin d'un certain nombre de milliards", a-t-il précisé. Ces sommes peuvent être trouvées sur les montants alloués dans la proposition actuelle aux programmes pour les transports, l'énergie et les télécommunications, dont "l'enveloppe a été augmentée de 47% par rapport à la période 2007-2013", a estimé le ministre. "Il ne s'agit pas de jouer la PAC contre les autres politiques, mais de rééquilibrages", a insisté M. Cazeneuve. La France veut également la fin des rabais consentis au Royaume-Uni, à l'Allemagne, aux Pays Bas et à la Suède, a-t-il rappelé. La proposition de budget soumise par le président du Conseil européen, Herman Van Rompuy, a réduit de 75 milliards d'euros les demandes de la Commission européenne pour la période 2014-2020, dont 25,5 milliards pris sur la PAC (13,2 milliards sur les aides directes et les interventions sur les marchés; 8,3 milliards sur le développement rural). Une proposition de compromis réaffectait 8 milliards à la PAC, mais elle a été jugée insuffisante par Paris. Les dirigeants européens ont échoué en novembre à s'entendre sur le budget, et un nouveau sommet est programmé au début de l'année prochaine pour tenter de trouver un accord. Ce sommet devrait se tenir les 7 et 8 février, ont indiqué à l'AFP plusieurs hauts responsables européens. Plusieurs pays, dont l'Allemagne et le Royaume-Uni, ont jugé insuffisantes les coupes proposées par M. Van Rompuy et réclament au moins 30 milliards de plus. La France est contre, a déclaré M. Cazeneuve. "Le niveau du budget ne justifie pas des coupes supplémentaires si nous voulons faire de bonnes politiques", a-t-il expliqué. Le Parlement européen refuse également toute nouvelle coupe sur la proposition de M. Van Rompuy, et rappelle qu'elle dispose d'un droit de veto en cas de "mauvais accord".

Source AFP

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires